Facebook : un homme arrêté pour avoir fait la promotion du Ku Klux Klan

Facebook n’est pas une zone de non-droit et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle affaire. Un homme originaire de Galles du Sud au Royaume-Uni a en effet été arrêté par les forces de l’ordre après avoir tenu des propos extrémistes sur la plateforme. Il a effectivement fait la promotion du Ku Klux Klan au travers de plusieurs commentaires racistes publiés à plusieurs heures d’intervalle.

L’identité de l’homme n’a pas été divulguée par les forces de l’ordre. D’après les autorités, il aurait trente-huit ans et il serait originaire de la région de Rhondda.

Arrestation Facebook

Dimanche soir, l’homme a commencé à publier des commentaires extrêmement racistes sur la célèbre plateforme sociale.

L’homme a publié plusieurs commentaires racistes sur Facebook

Dans l’un d’entre eux, il déclarait notamment être en train de regarder un programme télévisé traitant du Ku Klux Klan, un programme mettant en scène le passage à tabac d’un homme noir. Loin de critiquer la scène, le commentaire faisait état de l’admiration de l’homme pour les actions menées par le groupuscule américain. Le trentenaire indiquait notamment qu’il aurait tout donné pour pouvoir se trouver à leurs côtés.

Plus tard, l’homme a publié un autre commentaire dans lequel il encourageait les Britanniques à se lancer aux trousses de toutes les personnes à la peau noire vivant dans le pays. Il a également promis de fournir des couteaux à toutes les personnes acceptant de se joindre au mouvement.

Les commentaires laissés par l’homme ne sont pas passés inaperçus, bien au contraire. Les autorités ont en effet fini par en entendre parler et elles ont immédiatement envoyé des agents de police au domicile du trentenaire. L’auteur de ces messages nauséabonds a ensuite été transféré au poste pour être interrogé par les enquêteurs.

La police a ouvert une enquête

Lundi, un porte-parole de la police locale avoir reçu plusieurs coups de téléphone de la part des habitants de la région, des habitants qui sont tombés sur les commentaires publiés par l’homme sur Facebook et qui s’inquiétaient de le voir passer à l’action. La police a décidé de poursuivre son enquête. Les autorités envisagent en effet de le poursuivre, mais elles préfèrent réunir le maximum d’éléments avant de transmettre le dossier aux tribunaux.

Une fois de plus, cette histoire nous rappelle que nous restons tous responsables de nos propos, et ce dans n’importe quelle occasion. Cela vaut évidemment pour les messages laissés sur les réseaux sociaux ou pour les commentaires publiés sur les blogs et les sites.

Mots-clés facebookweb