Facebook : un million de vues pour une fausse vidéo anti-migrants

« Des migrants envahissent la gare de Paris ». C’est la légende qui accompagne un extrait vidéo d’une durée de moins de 2 minutes partagé sur la page Facebook Frustrated Paul Revere.com. Mettant en avant son rôle de patriote, la séquence mise en ligne a été depuis visionnée plus de 1 000 000 de fois et partagée à travers le réseau social plus 20 000 fois, notamment aux États-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni et également en France.

La vidéo a été tournée lors d’une manifestation de militants antiracistes en décembre 2017 suite à la mort d’un jeune espagnol d’origine camerounaise de 19 ans interpellé pour trafic de stupéfiants. L’enquête sur le déroulement exact des circonstances à la base de sa mort a été confiée à l’Inspection générale de la police française (IGPN) et elle est toujours en cours.

facebook-wifi

La séquence découpée montre ainsi des images de heurts se déroulant en marge de ces évènements entre les forces policières et certains participants à la Gare du Nord à Paris.

Une vidéo reprise à leur compte par des partis d’extrême droite

Les images ont ainsi été détournées de leur contexte initial afin de faire croire à une « invasion » d’étrangers débarquant en masse et prenant les forces de l’ordre de court. Afin de servir leur propagande, des factions d’extrême droite ont insinué l’existence d’une quasi-invasion par des migrants débordant la police.

Selon le journal le Monde, la vidéo a été relayée par des partis xénophobes sur leurs pages Facebook à l’instar du Parti National démocrate allemand et de l’Alternative pour l’Allemagne par le biais de l’activiste Johannes Normann dont le parti vient de briguer 94 sièges au Bundestag.

Une manipulation à l’échelle mondiale

Si la droite radicale américaine a largement trouvé oreille attentive en sortant les images d’une supposée invasion de migrants, il faut replacer les évènements montrés par la vidéo dans leur contexte afin de ne pas induire les internautes en erreur.

Avec la force des réseaux sociaux, il est actuellement très facile de propager de fausses informations ou même des informations authentiques, mais déformées afin de servir les idées et les intérêts de groupements radicaux.

En tout cas, on se rassurera, on est loin du scénario catastrophe d’une invasion d’une gare parisienne par des migrants.

Mots-clés facebookweb