Clicky

Facebook va bientôt vous protéger des imposteurs

Facebook est devenu un service incontournable au fil des années et il attire désormais des centaines de millions d’utilisateurs chaque semaine. La plupart du temps, tout se passe bien mais le service est aussi victime de nombreuses dérives avec des arnaques et même parfois des usurpations d’identité. Mark Zuckerberg a cependant bien l’intention de régler le problème une bonne fois pour toutes.

La firme était présente sur le dernier SXSW et Monika Bickert a profité de l’occasion pour participer à un sommet dédié au harcèlement en ligne. Elle a notamment révélé que l’entreprise recevait environ un million de signalements chaque jour.

Usurpation Facebook

Facebook part en guerre contre les usurpateurs.

Pas cent, pas mille, un million. Il est évidemment difficile de traiter toutes ces plaintes individuellement et c’est précisément ce qui a poussé les ingénieurs de l’entreprise à travailler sur un nouvel outil.

Un algorithme pour repérer les cas d’usurpation d’identité

Ce dernier se concentre uniquement sur la création de comptes frauduleux et il a pour but de réduire au maximum le phénomène d’usurpation d’identité.

Facebook n’est effectivement pas épargné par la chose et il arrive fréquemment que des petits malins créent de faux comptes et se fassent passer pour d’autres personnes en copiant les données de leur compte afin de leur nuire ou même pour obtenir certaines informations.

Mark et ses collègues ont donc développé un nouvel algorithme qui s’active à la création d’un nouveau profil. Il scannera le nom et la photo du compte pour les comparer aux informations contenues dans la base de données du réseau social et pour déterminer s’il existe un lien avec le profil d’un autre membre.

Si tel est le cas, alors il enverra directement un message à la personne concernée pour la prévenir.

L’utilisateur n’aura alors qu’à cliquer sur un simple bouton pour confirmer l’usurpation. S’il le fait, le système notifiera un des employés de l’entreprise et ce dernier procèdera à des vérifications supplémentaires pour déterminer s’il y a vraiment un problème.

Ce nouvel algorithme a commencé à être déployé en novembre dernier et il serait actif dans environ 75% des pays du globe. Ce n’est donc plus qu’une question de semaines avant que tous les utilisateurs de la plateforme ne soient protégés contre les vilains usurpateurs.

En attendant, si vous êtes confrontés au problème, alors vous pouvez passer par cette page.

Mots-clés facebookweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.