Web

Facebook vs Twitter

Si vous lisez ces lignes, alors c’est que vous aimez bien le web 2.0. Et si tel est le cas, alors vous connaissez forcément Facebook et Twitter. Normal, puisqu’on en parle de plus en plus, y compris dans les médias traditionnels. Et justement, grâce à la veille de Mr Xhark, je suis tombé sur un chouette document qui confronte les deux géants. Le moindre qu’on puisse dire, c’est que le résultat est vraiment surprenant.

Facebook vs Twitter

Les chiffres, cela n’a jamais été mon truc. Quand vous êtes un littéraire, vous êtes un littéraire. C’est votre nature profonde et on ne peut rien contre ça. Bon, maintenant, ce n’est pas parce que je n’aime pas les chiffres qu’ils ne m’intéressent pas. On a des rapports bizarres mais bon, ce qui compte vraiment, ce sont les sentiments qu’on a tout au fond de son petit cœur remplit d’amour. Et oui, pour un peu on aurait presque l’impression d’entendre les Miss France les plus connes de notre Histoire (en supposant qu’on parvienne à les départager, bien sûr).

Bref, tout ça pour vous dire que ce document choppé sur Flickr m’a quand même drôlement impressionné. Et pour cause, puisque les chiffres qui y figurent sont juste démentiels et même difficiles à croire.

On apprend ainsi que les gens passent beaucoup plus de temps sur Twitter que sur Facebook (25% contre 9%). Même chose pour le nombre de visite : si Facebook a enregistré une croissance de +31,41% ces trois derniers mois, Twitter pulvérise tous les records avec un résultat juste hallucinant : +497,8%. Comme on dit, c’est un peu une grosse grosse claque qu’on se reçoit en travers de la gueule. Visiblement, Twitter est en train de se démocratiser quelque chose de bien. Attention cependant, car ces résultats sont complètement logiques : Twitter est beaucoup plus jeune que Facebook et il est donc naturel qu’il suscite un peu plus la curiosité des internautes.

Pas mal, donc, mais ce qui m’a le plus surpris, c’est d’apprendre que Facebook totalisait 200 millions d’utilisateurs. Et si cela ne veut rien dire dans l’absolu, ce nombre prend tout son sens lorsqu’on comprend qu’il y a plus de monde sur le célèbre réseau social qu’au Brésil (190 millions d’habitants pour ce dernier). Bon, histoire de se rassurer, on peut penser à l’Inde et à son milliard d’habitants (+19 millions d’habitants par an). Et évidemment, on ne va même pas parler de la Chine, hein…

Autre chiffre surprenant : le nombre de minutes passées chaque jour sur Facebook. Compte tenu du nombre d’utilisateurs, ce dernier atteint le record de 3,5 billions de minutes. Impressionnant, non ? Et encore plus si on y ajoute le nombre de minutes passées sur Meetic ou à envoyer des mails personnels. La morale de l’histoire, c’est donc que le web est (encore) responsable de la crise économique. Le point positif de l’histoire, c’est que les spéculateurs, les banquiers et les grands patrons pourront continuer à remplir leur piscine de putes.

Elle est pas belle, la vie ?

Note : Espérons juste que ce document n’ait pas été réalisé par le gouvernement iranien. Non parce que si c’est le cas, moi je vous le dis comme je le pense, on est pas dans la merde…