Clicky

Faire l’amour aurait des effets bénéfiques sur la mémoire

Le sexe n’est pas uniquement bon pour le moral, il serait aussi bon pour la mémoire et c’est ce qu’on peut déduire de l’étude menée par une équipe de chercheurs britanniques. En interrogeant plusieurs milliers d’hommes et de femmes âgés de plus de 50 ans, ils se sont rendus compte qu’une activité sexuelle régulière améliorait considérablement les performances cognitives des individus.

Ces chercheurs travaillent tous pour l’Université de Coventry, dans le centre du Royaume-Uni. L’établissement est reconnu pour sa formation dans le domaine de l’ingénierie et du design automobile mais il compte visiblement d’autres cordes à son arc.

Sexe Mémoire

Le sexe n’est pas uniquement bon pour la santé, il est aussi bon pour la mémoire.

Tenez, d’ailleurs, il faut savoir qu’il a reçu en novembre dernier le prix de la meilleure université de l’année 2015 par le Times Higher Education Magazine. Pas mal, non ?

Une activité sexuelle régulière est très bon pour la mémoire

Mais ce n’est pas vraiment ce qui nous préoccupe en ce moment.

Hayley Wright et Rebecca A. Jenks ont travaillé ensemble sur une nouvelle étude portant sur le rapport entre le sexe et les performances cognitives chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Elles voulaient effectivement savoir si une activité sexuelle régulière pouvait avoir des effets bénéfiques sur le mémoire.

Après avoir réuni une équipe, elles ont demandé à 6 800 hommes et femmes âgés entre 50 et 89 ans de répondre à un petit questionnaire portant sur leur vie sexuelle. Ensuite, elles les ont invité à passer plusieurs tests cognitifs différents.

Les données récoltées ont été compilées et analysées. Là, les chercheurs en charge du projet se sont rendus compte que les personnes les plus sexuellement actives avaient aussi plus de facilité pour retenir et exploiter des informations.

D’après leurs tests, chez les hommes, cela se traduirait par un taux de réussite de 23% sur les exercices portant sur la mémorisation d’une liste de mots et de 3% sur les suites de chiffres. On constate aussi un écart significatif chez les femmes avec un gain de 14% dans le premier cas et de 2% dans le second.

Mais comment est-ce possible ? Tout est question d’hormones en réalité. Lorsque vous faites l’amour, votre organisme libère deux hormones, la dopamine et l’oxytocine. Elles stimulent toutes les deux une certaine zone du cerveau et c’est ce qui lui permet d’être ensuite plus efficace.

Moralité, si vous avez tendance à zapper plein de trucs, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.