Clicky

Faire planter un PC avec du son, c’est possible

Des chercheurs des universités du Michigan et de Zhejiang ont découvert que des ondes sonores peuvent perturber le fonctionnement de disques durs à plateau au point, dans certains cas, de faire carrément planter des ordinateurs qui en sont équipés. Pour y parvenir, il faut toutefois émettre des fréquences bien particulières et plus ou moins longtemps en fonction des modèles.

Ainsi, à l’aide d’une onde de 7,83 kHz diffusée directement sur les enceintes intégrées d’un Dell XPS 15 9550, il aura fallu tout juste 45 secondes aux équipes de chercheurs pour mettre hors service la version de Windows 10 installée sur le HDD de l’appareil. Des fréquences comprises entre 10 kHz et 40 kHz et moins de deux minutes auront été nécessaires pour faire planter deux autres modèles : un HP Elite Minitower et un PC portable de chez Sony.

Des chercheurs américains ont découvert qu’il était possible de faire planter un ordinateur en utilisant un son bien spécifique qui viendront perturber la tête de lecture d’un HDD.

Si l’expérience ne peut se reproduire sur des SSD (puisque le son gêne la tête de lecture des HDD et que les SSD en sont dépourvus), cette dernière pose tout de même de sérieuses questions quant à la sécurité des machines qui fonctionnent toujours avec ou grâce à des disques durs classiques. Pour des raisons évidentes de stockage, c’est notamment le cas des dispositifs de vidéosurveillance.

Les têtes de lecture de nos disques durs : des petites bêtes sensibles

Le gros de cette expérience s’attaque directement aux têtes de lecture des HDD. Leur véritable talon d’Achille. Pour fonctionner correctement, un disque dur doit pouvoir compter sur sa tête de lecture qui ira lire ou écrire des données sur les plateaux. Si l’on émet une fréquence sonore suffisante pour faire bouger (ne serait-ce que de manière infime) la tête de lecture alors qu’elle est en plein travail, cette dernière arrêtera d’opérer normalement.

C’est alors que les drivers (outils logiciels chargés de faire le relais entre les composants et le système d’exploitation) commenceront à envoyer des messages d’erreur par paquets à Windows. Il faudra par conséquent redémarrer le système ou faire face au fameux écran bleu visible ci-dessous, qui n’augure en général rien de bon pour sa machine.

Pour lutter contre d’éventuelles attaques utilisant des fréquences sonores visant à figer les disques durs, les chercheurs recommandent l’intégration de logiciels capables de détecter des anomalies – et notamment des vibrations mécaniques ou acoustiques anormales. Une bien maigre solution qui reste la seule actuellement proposée…

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.