Fallout 4 : Un chanteur des années 60 colle un procès à Bethesda

Près de deux ans après sa sortie, on pensait fort naïvement que Fallout 4 ne serait plus inquiété par de potentiels procès. Eh bien nous avions tort… Une action en justice a en effet été mandatée à l’encontre de Bethesda et de son titre post-apocalyptique.

Plus précisément, cette action en justice vise le trailer en live action « The Wanderer » publié par l’éditeur américain au moment de la sortie de son jeu. Si vous vous souvenez du trailer en question et plus particulièrement de la chanson utilisée pour ce dernier, alors vous avez peut-être une petite idée d’où vient le problème… Nan ?

Fallout4

Vous vous rappelez du trailer « The Wanderer » de Fallout 4 ? Eh bien il va valoir procès à Bethesda, un an et demi après la sortie du titre post-apocalyptique.

Inutile de faire durer le suspense plus longtemps, le problème vient justement du morceau diffusé au cours de ce spot filmé d’une minute. Intitulé « The Wanderer » au même titre que le trailer qu’il accompagne, ce morceau est l’oeuvre de Dion DiMucci (un chanteur américain des années 60 un peu oublié), qui n’a pas apprécié la teneur de la vidéo concoctée par Bethesda. Pour faire passer la pilule, il réclame 1 million de dollars de dommages et intérêt.

Un teaser « répugnant« , « glorifiant la violence« …

Ce sont les propos tenus par le l’auteur-compositeur-interprète de 77 ans. Pour lui le clip de promotion utilisant sa célèbre chanson n’est ni plus ni moins que « répugnant« , ajoutant qu’il « glorifie la violence« .

Les choses avaient pourtant été faites dans les règles par Bethesda, qui avait acquis les droits d’exploitation de « The Wanderer » via UMG Recordings ,et donc avec l’accord du chanteur. L’homme est toutefois revenu sur sa décision estimant que certaines clauses n’avaient pas été respectées par l’éditeur de Rockville.

Il ajoute – au travers de la plainte déposée – se sentir bafoué d’avoir été associé « à des images immorales« , reprochant à la vidéo de contenir « des homicides répétés dans un paysage sombre, dystopique, où la violence est érigée en sport».

Il est vrai que Fallout 4 comporte un certain degré de violence, toutefois le trailer pointé du doigt par la plainte était destiné à passer à la télévision notamment. Il est donc relativement édulcoré, et il nous parait assez difficile d’y trouver le contenu décrit par Dion et son avocat.

RED by SFR : le forfait 5 Go à 10 € par mois à vie

Mots-clés bethesdafallout 4