Clicky

Femmes enceintes : pourquoi est-il préférable de vous faire vacciner contre la grippe ?

Tous les ans, la grippe touche des millions de personnes en France. Elle ne représente cependant un réel danger que pour certaines catégories de personnes particulièrement vulnérables : les séniors, les malades et les femmes enceintes.

Il est important pour ces dernières de se faire vacciner contre la grippe. Le problème étant que les futures mamans sont peu nombreuses à le faire.

Selon les chiffres rapportés par le Center for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis, les femmes enceintes américaines ne sont que 49,1 % à se faire vacciner contre la grippe. Ce phénomène est généralement dû à leur ignorance sur l’importance du vaccin ainsi que sur les méfaits que la grippe peut avoir sur la mère et son bébé.

Les autorités sanitaires sont plus que jamais décidées à sensibiliser les futures mamans. Une conférence a même été organisée le jeudi 27 septembre 2018.

Pourquoi le vaccin antigrippal est important

Les médecins ne cesseront jamais de le répéter : attraper la grippe durant la grossesse est extrêmement dangereux. Les experts insistent sur le fait que la maladie représente un sérieux danger non seulement pour la mère, mais aussi pour le bébé qui grandit dans son ventre.

Laura Riley, professeure à la Fondation et directrice du département d’obstétrique et de gynécologie de Weill Cornell, explique que lorsque la femme enceinte souffre de fièvre prolongée, cela peut entraîner la formation d’anomalies congénitales chez le fœtus.

Elle ajoute que la grippe augmente aussi les risques d’accouchement prématuré chez les mamans non vaccinées.

Vaccin et grossesse : sans danger ?

Souvent, les femmes enceintes ne se font pas vacciner contre la grippe, car elles craignent des répercussions négatives sur l’enfant à naître. Les médecins sont cependant formels : grossesse et vaccin contre la grippe sont parfaitement compatibles. Plusieurs études tendent d’ailleurs à démontrer que la vaccination antigrippale durant la gestation est bénéfique pour la mère et l’enfant.

Selon ces mêmes études, elle réduirait en effet les risques d’hospitalisation de 40 % pendant la grossesse.

Les experts expliquent aussi que les anticorps du vaccin ne s’arrêtent pas seulement à la protection de la mère. Ils traversent aussi le placenta et protègent directement le bébé. Après la naissance, le vaccin continue encore de protéger le nouveau-né durant les six premiers mois de sa vie.

Mots-clés santé