Google Latitude va tirer sa révérence

Google lance fréquemment de nouveaux services et de nouvelles plateformes, c’est un fait, mais il lui arrive aussi d’en fermer. Nous en avons d’ailleurs eu l’exemple récemment avec la fin de Google Reader. Aujourd’hui, c’est un autre outil historique qui est sur la sellette, un outil que certains d’entre vous connaissent peut-être puisqu’il s’agit… de Google Latitude. Lancé en 2009 afin de contrer l’impitoyable Foursquare, ce dernier n’aura jamais rencontré le succès escompté et c’est donc à partir du 9 août prochain qu’il va tirer sa révérence. Moralité, si vous faisiez partie des rares personnes qui l’utilisaient, et bien il va falloir songer à le remplacer par une autre solution… Remarquez, ce ne sont pas les choix qui manquent, hein.

Google Latitude ressemblait à Foursquare sur bien des aspects. Axé sur le géo-localisation, ce dernier permettait ainsi à n’importe quel internaute de faire des « check-in » et de suivre à la trace tous leurs amis. Toutefois, contrairement au service imaginé et développé par Dennis Crowley, Latitude s’est toujours contenté de fonctions très basiques, et pas franchement ludiques. Ce qui explique sans doute pourquoi ce dernier n’est jamais parvenu à s’imposer sur le secteur.

Fin Google Latitude

Fin de partie pour Google Latitude.

Comme indiqué un peu plus haut, Google Latitude va donc fermer ses portes à partir du 9 août prochain. Il ne sera plus accessible en ligne et ses applications mobiles seront retirées de leur boutique respective. En outre, sachez que son API sera elle aussi désactivée. Tous les services web utilisant cette technologie vont donc devoir migrer vers une autre solution, ou bien disparaître. Une page se tourne, donc.

Si vous voulez mon avis, je ne pense pas que Google va en rester là avec la géo-localisation. Je pense au contraire que la firme pourrait remettre le couvert avec un service plus étoffé, plus complet et disposant de fonctions sociales avancées. A moins, bien sûr, que la firme s’appuie sur un autre de ses services pour reprendre la main sur le secteur. Je pense notamment à Google Maps et à cette nouvelle version particulièrement soignée, une version qui fait elle aussi dans le social. Oui, Google Maps est en bonne position, mais ce n’est pas le seul et il faudra également compter avec Google+ qui permet lui aussi de partager sa position avec ses cercles et qui pourrait voir arriver prochainement de nouvelles fonctionnalités proches de celles de Foursquare.

La bataille ne fait que commencer.

Via