Clicky

Une figurine Nintendo Amiibo Peach pas comme les autres en vente sur eBay

Alors que la seconde vague des figurines Amiibo va arriver dans un peu plus de deux semaines, la première vague est, elle, bel et bien là, mais force est de constater que la production a subi quelques tourmentes. En effet, nous avons déjà vu cette semaine un défaut de fabrication dans une figurine Amiibo, celle représentant Samus Aran qui possédait non pas un mais bien deux canons.

Aujourd’hui, nous allons encore une fois voir un autre défaut chez une autre figurine Amiibo, du côté d’un personnage bien connu du monde de Mario : la Princesse Peach. Et si le fait que Samus ait deux canons pourrait passer pour anecdotique du côté de ceux qui ne connaissaient pas vraiment, le défaut de Peach est, lui, beaucoup plus visible.

Amiibo Peach

En effet, la figurine de la Princesse Peach dont nous parlons ici représente la princesse… sans ses jambes ! Ça va marcher beaucoup moins bien comme dirait l’autre.

Bien évidemment, cet exemplaire ayant été retrouvé dans les mains d’un non collectionneur qui a probablement vu passer l’histoire du défaut de Samus, il s’est vite retrouvé sur sa propre annonce eBay.

Pour le moment, la vente n’est pas finie donc nous ne pouvons pas encore dire si le succès sera au rendez-vous comme pour la figurine de Samus qui, pour rappel, a tout de même atteint la somme de 2 500$, mais on ne doute pas qu’elle réussira à bien se vendre quoiqu’il arrive.

Inutile de dire que nous devrions voir se multiplier ce genre d’annonces à l’avenir, et c’est pourquoi la prudence est plus que jamais de mise : une boîte d’une figurine normale, ouverte et refermée proprement avec son contenu partiellement détruit, et voila qu’on fabrique 2 000$ facilement. Aussi, faites attention si vous participez à ces ventes, il serait plutôt dommage d’ajouter un faux à votre collection, surtout à ce prix.

Via

Mots-clés amiibonintendo

Jérémy

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.