Clicky

FileServe et Wupload limitent leur service de stockage de fichiers

Encore un coup dur pour tous les adeptes de téléchargements pas toujours légaux. Après la fermeture de Megaupload et l’arrestation de Kim Dotcom, pas mal de services ont pris peur. Uploaded.to a ainsi décidé de fermer la porte aux américains, FileSonic ou encore VideoBB ont décidé de suspendre une partie de leurs services et même RapidShare a décidé de limiter ses débits afin de brosser les ayants droit dans le sens du poil. Oui et aujourd’hui, c’est FileServe et Wupload qui ont décidé de réduire considérablement leurs activités. En effet, désormais, seul l’internaute ayant mis en ligne ses fichiers pourra les récupérer, il sera donc impossible aux pirates de partager leurs films, leurs séries, leurs applications, leurs jeux ou encore leur musique avec les autres internautes.

FileServe et Wupload limitent leur service de stockage de fichiers

Et si vous voulez mon humble avis, ce n’est pas un hasard. Pas du tout, même, puisqu’un cadre de Panasonic Pictures avait justement tiré à boulets rouges sur ces deux services lors d’un colloque organisé un peu plus tôt dans le mois. L’homme n’y avait d’ailleurs pas été avec le dos de la cuillère, et autant dire que les dirigeants FileServe et Wupload ont du se sentir menacé puisqu’ils ont décidé de mettre un terme définitif au partage de fichiers, se réorientant ainsi vers des services gravitant autour du cloud personnel. Notons d’ailleurs que FileServe avait déjà entamé sa mue en janvier dernier puisque le service avait décidé de suspendre son programme d’affiliation afin de décourager les pirates.

Ces décisions sont bien évidemment lourdes de sens. Au fil des mois, les plateformes de stockage de fichiers se font de plus en plus rares alors même que c’est un secteur qui a toujours connu un nombre conséquent d’acteurs. Autant dire que les rares survivants risquent d’adopter très vite la même stratégie afin d’éviter de connaitre le même destin que Megaupload.

Et au loin, en tendant l’oreille, on pouvait entendre hurler des millions de liens morts à travers la toile…

Via