Clicky

Final Fantasy XIV : l’essai gratuit plus limité dans le temps

Il est dès à présent possible de s’essayer gratuitement à Final Fantasy XIV sans craindre de ne pas en avoir suffisamment exploité le potentiel au terme des quatorze jours offerts jusqu’à il y a encore récemment. La limite se situe ainsi désormais au niveau 35.

L’annonce a été faite en début de semaine sur le PlayStation Blog en français, et l’on peut supposer que son timing n’est pas si innocent que cela. La seconde extension du MMORPG de Square Enix, Stormblood, est ainsi attendue pour l’été prochain, et il n’est pas impossible que l’éditeur nippon ait choisi de faire éclater la limite de temps de l’essai gratuit pour réduire la frustration des curieux et, au contraire, attiser en eux un désir de passer à la caisse avec la version complète.

Il est également bien probable qu’aient été remontés ces cas où les joueurs ne pouvaient pleinement profiter de ces quatorze jours en raison de soucis de connexion. On nous précise par ailleurs que les comptes d’utilisateurs qui avaient bénéficié de l’essai gratuit limité dans le temps sans le transformer seront « ressuscités », permettant ainsi de retrouver le personnage alors créé « tel qu’il était la dernière fois ».

L’essai gratuit de Final Fantasy XIV désormais limité au niveau 35

Pour l’heure, Final Fantasy XIV se pratique sur PC, PS4 et PS3. L’an passé, à l’occasion de l’annonce de l’extension Stormblood, Square Enix avait signifié que le lancement de cette dernière coïnciderait avec la fin du support de la version PS3. Jusque là, les joueurs PS3 devraient encore pouvoir migrer sur PS4 sans frais supplémentaires.

On aura un peu mieux compris l’abandon de cette plate-forme en tendant l’oreille aux propos émis par le directeur Naoki Yoshida, qui avait en effet déclaré que les configurations minimales recommandées sur PC pour Stormblood allaient se révéler plus élevées. Et d’avoir ajouté qu’il recommandait aux joueurs de privilégier les systèmes d’exploitation 64 bits aux 32 bits, tout en ayant assuré qu’il s’efforcera de supporter ces deux types d’OS. Il suffit de se rappeler que Final Fantasy XI demeure, pour Square Enix, le volet le plus rentable de la série pour possiblement mieux saisir pourquoi cette transition intergénérationnelle se fait de manière aussi douce que le pelage d’un Chocobo traité avec amour et aux bons légumes de Gysahl.

Mots-clés final fantasy xiv