Clicky

Final Fantasy XV sur Switch ? « Rien n’a encore été décidé » chez Square Enix

Au grand dam de celles et ceux qui préfèreraient que Square Enix passe à autre chose, Final Fantasy XV va encore faire parler de lui dans les mois à venir. Dans la liste des nouvelles plates-formes qui pourraient l’accueillir, son réalisateur Hajime Tabata a récemment déclaré qu’une sortie sur Switch restait encore possible, tout en reconnaissant que la console ne pourrait gérer le Luminous Engine à son maximum.

L’homme ayant repris le développement de Final Fantasy XV quand celui-ci venait de quitter sa peau de Versus XIII s’est récemment exprimé auprès de DualShockers sur les prochaines destinations du titre. Si des versions PC, Xbox One X et même mobile ont été confirmées il y a peu, l’incertitude demeure quant à la possibilité que les joueurs Switch puissent incarner Noctis et sa troupe lâchés dans le monde d’Eos.

Final Fantasy XV

Et au sein même de Square Enix, affirme Hajime Tabata, « rien n’a encore été décidé ». Pourquoi ? Tout simplement, car « nous en sommes à la phase où nous testons les capacités et les spécificités de la Switch ». Des tests qui, pour l’heure, ne se sont pas révélés totalement concluants.

Nintendo Switch : Square Enix veut en « tirer le meilleur »

« Nous avons essayé de tester le Luminous Engine sur la Switch, et nous nous sommes aperçus après coup qu’à ce stade, nous ne pouvions pas apporter l’essentiel de notre moteur sur la plate-forme. Pour l’instant, nous sommes en quelque sorte à l’arrêt sur la question, mais nous continuons de chercher ce que nous pouvons faire sur [la Switch]. »

Le réalisateur ne souhaite toutefois pas rester sur une mauvaise note concernant son évocation de la nouvelle console de Nintendo et la relation que pourrait avoir Square Enix avec elle : « Ça n’est pas parler négativement de la Switch que de dire cela. Nous n’avons optimisé en rien le Luminous Engine, nous l’avons juste amené dessus pour voir ce que ça donnait. Mais nous avons aussi testé un certain nombre de choses sur Unity et Unreal Engine 4 et nous savons qu’elles tournent bien sur la Switch ».

Il va donc désormais s’agir d’attendre que l’éditeur/développeur nippon analyse en profondeur la machine afin de pouvoir éventuellement lui donner des titres autres que de simples portages :« Si nous devons faire quelque chose sur Switch, nous voulons nous assurer de capitaliser sur les caractéristiques de la plate-forme afin d’en tirer le meilleur. »

Share this post