Clicky

Finalement, Sony pourrait changer d’avis sur le crossplay

Sony pourrait finalement changer son fusil d’épaule sur la question du crossplay. Alors que Microsoft et Nintendo collaborent depuis quelques temps déjà et proposent à leurs communautés respectives de cohabiter sur certains titres (Minecraft notamment), Sony pour sa part refuse en bloc la démarche et restait jusqu’ici impassible aux sollicitations de Microsoft. Si le statu quo est toujours d’actualité à l’heure où nous écrivons ces lignes, les choses semblent évoluer un peu du côté du leader du marché.

C’est en tout cas ce que laisse entendre Shawn Layden, le président de Sony Interactive Entertainment America, qui s’est exprimé à ce propos lors d’une interview avec Eurogamer. On y apprend que l’intéressé et Sony, plus globalement, étudient « de nombreuses possibilités« . On est loin des propos fermés que le géant nippon tenait il y a encore quelques mois.

Shawn Layden, le président de Sony Interactive Entertainment America, s’est exprimé hier au sujet du crossplay. Contrairement au discours tenu jusqu’ici par Sony, l’intéressé explique étudier « de nombreuses possibilités« .

Shawn Layden explique : « Nous entendons [les revendications des joueurs]. Nous étudions de nombreuses possibilités. Comme vous pouvez l’imaginer, les conséquences [dans le cas de l’adoption du crossplay, ndlr] n’affectent pas qu’un seul jeu. Mais je suis confiant que nous trouverons une solution qui sera comprise et acceptée par notre communauté, et qui ira également dans le sens de nos activités« .

Sony opposé au crossplay… une affaire de gros sous

Si les circonvolutions du constructeur prêtent clairement à sourire du point de vue des joueurs, les raisons qui se cachent derrière la méfiance de Sony à propos du crossplay seraient finalement très terre à terre et – sans surprise – mercantiles.

Comme l’expliquait John Smedley (un ancien de Daybreak Game Company, devenu Sony Online Entertainment en 2015), la firme n’apprécierait pas l’idée qu’un joueur puisse acheter des items sur Xbox et jouer – au travers d’un seul et même compte et d’un avatar persistant – sur PlayStation.

Voici ce que l’intéressé indiquait récemment à Eurogamer : « Quand j’étais chez Sony, la raison évoquée en interne pour le refus du crossplay était l’argent. Ils n’aimaient pas que quelque chose puisse être acheté sur Xbox et utilisé sur PlayStation. C’était aussi simple que ça. C’est une raison stupide, mais c’était comme ça« .

On pourra toutefois se dire que sur le fond, seul l’aspect économique de la chose et l’éventuel manque à gagner que le crossplay générerait dans certains cas pose problème à Sony. Laisser les joueurs PlayStation jouer avec les communautés Xbox et Nintendo, ne serait pas un problème en soi – du moins si la question du passage d’une console à l’autre n’était pas en jeu.

Reste à savoir comment la situation évoluera dans les prochains mois. Compte tenu des déclarations de Shawn Layden, il se pourrait qu’en secret Sony et Microsoft soient déjà en train de négocier.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.