FitLoo, les toilettes intelligentes capables de surveiller votre santé

Bientôt, nos toilettes pourront nous révéler beaucoup de choses sur notre état de santé grâce notamment à la collaboration des chercheurs de l’Agence spatiale européenne (ESA) et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) qui ont travaillé avec des spécialistes de l’assainissement pour concevoir « FitLoo. »

Il s’agit de toilettes high-tech capables d’analyser les excréments humains afin de détecter certaines maladies.

Des capteurs ont été intégrés dans les cuvettes de ces toilettes pour recueillir des données qui seront par la suite transmises sur le smartphone de l’utilisateur afin qu’il puisse connaître l’évolution de sa santé.

Les données recueillies peuvent également être transmises directement au médecin de l’utilisateur afin qu’il puisse suivre son état de santé à distance.

Des toilettes qui prennent le devant

La majorité des personnes ne sont pas attentives aux signaux que leur envoie leur corps. C’est ce constat qui a incité les initiateurs de ce projet à concevoir ces toilettes comme l’explique Michael Lindenmayer, responsable de la santé numérique et de l’assainissement intelligent à la Toilet Board Coalition, une organisation regroupant de nombreux fabricants de toilettes.

D’après lui, elles offriront aux personnes « L’occasion unique de contrôler leur santé. » « Actuellement, les personnes ne consultent leur médecin que lorsqu’elles sont malades. Nous n’écoutons pas assez notre corps, mais les toilettes nous écoutent chaque fois que nous les utilisons. Une quantité énorme sur notre santé est simplement déversée dans les égouts chaque fois que nous nous rendons aux toilettes. » a-t-il expliqué.

Des toilettes qui ont fait l’objet de nombreux tests

Pour concevoir les « FitLoo, » les scientifiques se sont basés sur une technologie de test automatisé d’échantillons que les astronautes utilisent déjà pour surveiller leur santé lors de leur mission dans l’espace.

D’après Michael Lindenmayer, ces toilettes sont les produits d’un « mélange de technologies plutôt que d’un seul appareil. » Par exemple, des chercheurs ont déjà développé des tests capables de détecter les modifications du glucose dans l’urine ou la présence de signes qui peuvent être annonciateurs d’un cancer ou d’un diabète. Toutes ces technologies, comme l’a indiqué Lindenmayer, seront « rassemblées dans une toilette intelligente. »

Actuellement, une startup espagnole du nom de S-There, soutenue par le MIT, travaille déjà à une solution adaptable à de nombreuses toilettes existantes. Adrian Gomez, cofondateur de cette société, a indiqué que ces toilettes pourraient être commercialisées d’ici 2020.

Mots-clés médecinesanté