Flipboard intéresserait aussi Google et Yahoo

Flipboard est au centre de toutes les attentions en ce moment. Twitter aurait même posé sur la table un chèque d’un milliard de dollars pour mettre la main sur la solution. Les négociations seraient cependant au point mort depuis le mois d’avril et cela n’a rien de surprenant car deux autres firmes seraient aussi en lice pour l’acquérir.

Selon les sources du Wall Street Journal, Google et Yahoo auraient eux aussi pris contact avec la société pour lui faire une proposition. On ne connait pas encore tous les détails mais les deux géants seraient très intéressés par la technologie mise au point par Flipboard.

Flipboard Yahoo Google

Flipboard serait aussi courtisé par Google et par Yahoo…

La plateforme a ouvert ses portes en 2010 et elle totalise à l’heure actuelle 65 millions d’utilisateurs actifs par mois. Elle a séduit des millions d’utilisateurs à travers le monde et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ce qu’elle propose.

Flipboard serait désormais courtisé par trois sociétés : Twitter, Google et Yahoo

Flipboard est effectivement capable de s’appuyer sur différentes sources (sites internet, réseaux sociaux, plateformes) pour générer des magazines thématiques auxquels les utilisateurs peuvent s’abonner en quelques instants.

Toutes les thématiques sont représentées, bien sûr, et cela va de la culture aux technologies de l’information en passant par la politique, l’économie ou même la gastronomie.

Cerise sur le gâteau, chacun peut aussi créer ses propres magazines thématiques pour partager plus facilement les contenus de son choix. Comme un bonheur ne vient jamais seul, les applications mobiles sont extrêmement agréables à utiliser et elles ont été saluées par la presse spécialisée à maintes reprises par le passé.

Je peux me tromper, mais je ne pense pas que ce soit les utilisateurs qui intéressent Twitter, Google et Yahoo. A mon sens, s’ils se sont rapprochés de Flipboard, c’est surtout pour mettre la main sur les algorithmes développés par son équipe.

Les géants du web s’intéressent beaucoup aux contenus éditoriaux et à la manière dont ils sont partagés. Facebook l’a prouvé récemment avec son nouveau programme et Snapchat a aussi capitalisé là dessus pour monétiser son service.

Yahoo, de son côté, a récemment lancé des magazines thématiques aux Etats-Unis et l’un d’entre eux vient même de débarquer en France. Yahoo Tech France propose ainsi un tour complet de l’actualité high-tech et il est évidemment très difficile de ne pas penser à Flipboard en le feuilletant puisque les deux concepts sont similaires.

Et pour Google alors ? Grâce à Flipboard, Big G pourrait évaluer plus précisément la manière dont sont partagés les contenus éditoriaux, et donc l’impact qu’ils ont auprès des internautes.