Clicky

Doit-on diffuser des Flux RSS complets ou des Flux RSS tronqués ?

Quand on tient un blog, on se pose inévitablement certaines questions et l’une d’entre elles concernent justement les Flux RSS. Car en effet, nous nous sommes tous demandés à un moment ou un autre s’il valait mieux diffuser des Flux RSS complets ou opter plutôt pour un Flux RSS tronqué. Et c’est justement ce que nous allons essayer de déterminer tout au long de cet article.

Alors avant tout, je tiens à préciser qu’il n’y a pas de réponse idéale. Il y a des avantages et des inconvénients à opter pour une diffusion partielle de son flux RSS, certes, mais il en va de même pour la diffusion complète. Mon objectif est donc plutôt de partager avec vous les fruits de ma propre réflexion et d’engager le débat avec vous. Au passage, je tiens d’ailleurs à remercier tout particulièrement Semageek puisque c’est lui qui m’a poussé aux fesses pour que j’écrive ce billet.

Le Flux RSS complet : pratique pour l’internaute, moins pour les blogueurs

Habituellement, lorsque je prépare un article de ce genre, j’ai tendance à détailler énormément chacun de mes arguments. Et puisque je sais de source sûre que certains d’entre vous n’aiment pas mes pavés, j’ai cette fois opté pour une liste un brin détaillée, ce qui devrait être un peu plus digeste.

Les avantages du Flux RSS complet :

  • Plus pratique pour les habitués : Quand on fait de la veille, on doit optimiser son temps de « travail » au maximum. Dans ce contexte, c’est mieux d’accéder à toute l’actualité des blogs que l’on affectionne directement depuis son agrégateur.
  • Plus pratique pour les utilisateurs nomades : Mine de rien, le web mobile se développe de plus en plus. Et pour ces nouveaux utilisateurs, il est beaucoup plus pratique de consulter les articles de leurs blogs préférés au sein d’une seule et même interface plutôt que de devoir se rendre sur chacun d’entre eux.

Les inconvénients du Flux RSS complet :

  • Moins de trafic : En théorie, si vous avez 3.000 abonnés à votre Flux RSS, alors vous aurez 3.000 personnes de moins qui viendront visiter votre site. A moins, bien entendu, qu’ils ne passent vous laisser un commentaire.
  • Moins de bénéfices : Moins de visiteurs, c’est aussi moins de clics potentiels sur vos publicités. Si vous monétisez votre contenu, cela peut représenter un manque à gagner important. A moins, bien entendu, d’insérer des publicités dans son flux.
  • Votre contenu plus vulnérable : Certaines plate-formes peu scrupuleuses n’hésitent pas à reprendre le contenu des Flux RSS des blogs pour alimenter leur propre contenu. Si vous diffusez votre flux en intégralité, alors vous avez plus de chances de vous faire voler votre contenu et donc le fruit de votre labeur.

Précisons évidemment que ces arguments ne sont pas sans faille. Si on prend l’exemple de la publicité et des bénéfices engendrés, alors il ne faut pas oublier que ce sont surtout des internautes néophytes qui cliquent sur les publicités. Des internautes néophytes qui n’utilisent que très rarement des agrégateurs.

Le Flux RSS tronqué : pratique pour le blogueur, moins pour l’internaute

Comme vous le constaterez sans doute, la plupart des points évoqués ci-dessous sont liés à ce que nous venons de voir. Logique, c’est un peu ce que l’on appelle le revers de la médaille. Quoi qu’il en soit, histoire de vous en faciliter la lecture, j’ai là encore préféré opter pour une liste détaillée.

Les avantages du Flux RSS tronqué :

  • Plus de visiteurs : Dans la mesure où vos abonnés devront se rendre sur votre blog pour consulter l’intégralité de vos articles, il y a de fortes chances que vos statistiques s’en ressentent.
  • Plus de bénéfices : Même chose pour les gains engrangés si vous monétisez votre contenu. Plus de visiteurs, c’est aussi plus de clics potentiels et donc plus de revenus à la fin du moins.
  • Un meilleur contrôle de votre contenu : Si vos articles sont tronqués, alors les plate-formes qui récupèreront votre flux ne pourront pas l’exploiter pleinement. Dans ce contexte, les internautes fréquentant ces dernières devront venir chez vous pour lire vos articles.
  • Plus lisible pour vos habitués : Si vous publiez souvent et que vous avez tendance à écrire de véritables pavés (hem hem), alors vous risquez de nuire considérablement à la veille de vos habitués. Avec des articles tronqués, vous ne leur imposerez plus votre contenu, ce sont eux qui feront le choix de le lire, ou pas.

Les inconvénients du Flux RSS tronqué :

  • Moins pratique pour vos habitués : Obliger un internaute à venir sur votre site peut être assez mal considéré. Avec un flux tronqué, vos habitués n’auront d’autre choix que de venir sur votre site pour lire vos articles. Cela peut produire l’effet inverse de celui escompté et leur donner envie d’aller voir ailleurs.
  • Moins pratique pour les utilisateurs nomades : Consulter des sites sur son téléphone mobile, ça peut coûter cher si l’abonné est limité en bande passante et c’est souvent moins confortable puisque tous les sites ne sont pas optimisés, au contraire des agrégateurs développés exclusivement pour ces nouveaux appareils nomades.
  • Risque de filtrage : Certaines entreprises ou certaines écoles utilisent des règles de filtrage strictes. Généralement, ces règles concernent des sites, et non pas des agrégateurs. Dans ce cas, un flux tronqué est le meilleur moyen de perdre des lecteurs.

Alors, finalement, que faire ?

Comme je l’ai précisé au tout début de mon article, il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. Proposer un Flux RSS complet, ce n’est pas forcément bien, proposer un Flux RSS tronqué, ce n’est pas forcément mal. Ce qu’on peut dire, globalement, c’est qu’un flux complet aura très souvent une incidence plus positive sur votre réputation dans la mesure où les blogueurs qui ne proposent que des flux tronqués sont souvent perçus comme des opportunistes ne songeant qu’à leurs précieuses statistiques.

En ce qui me concerne, je ne pense pas changer ma manière de fonctionner. Certes, je perds peut-être un peu de trafic mais cela importe peu. En tant qu’internaute, je trouve toujours les flux complets plus agréables et il serait donc hypocrite de ma part de proposer le contraire à mes lecteurs.

Bref, finalement cet article est beaucoup plus long que ce que je pensais et je vous présente donc mes excuses pour avoir flingué votre agrégateur. ^^

Note : Et si vous ne savez pas quoi choisir et que vous voulez faire les deux, et donc proposer un flux complet et un flux tronqué, je vous invite à aller lire l’article de PapyGeek.

Crédits Photo