Fortnite semble aussi attirer les prédateurs sexuels

Depuis quelque temps maintenant, le jeu Fortnite commence à inquiéter les autorités. Le jeu signé Epic Games semble être devenu un terrain de chasse très prisé par les prédateurs sexuels qui s’en servent pour approcher les jeunes joueurs. Les autorités incitent donc les parents à rester vigilants et à garder un œil sur leurs enfants s’ils jouent à ce jeu.

Au Québec, la police encourage même les parents à discuter de ce sujet avec leurs enfants depuis que 4 cas impliquant des prédateurs sexuels qui ont été épinglés sur Fortnite ont fait surface.

D’après la police de Montréal, ces derniers utilisaient le jeu pour entrer en contact avec de jeunes joueurs et ensuite les menacer pour qu’ils leur envoient des photos intimes.

Le Sergent Jean-Luc Tremblay de la police du Richelieu Saint-Laurent a indiqué que la plupart des prédateurs ont infiltré des groupes d’amis en leur proposant de les aider à évoluer dans le jeu en échange de photos intimes et suggestives.

Des joueurs qui ont été menacés

En se servant du jeu, les prédateurs peuvent nouer plus facilement une relation de confiance avec les jeunes joueurs. Une fois la confiance installée, les discussions se poursuivent sur Instagram, Messenger ou Skype. C’est à ce moment qu’ils demandent des photos compromettantes.

Par la suite, ils menaçaient les joueurs qui leur avaient déjà envoyé des photos en disant qu’ils allaient publier les images s’ils ne leur en envoyaient pas d’autres images encore plus intimes.

Pour éviter que plus de jeunes soient victimes de ce genre de prédateurs sexuels, la police de Montréal a décidé de travailler avec les écoles pour dispenser des informations aux étudiants et aux parents pour qu’ils fassent plus attention.

Un phénomène qui prend de l’ampleur

Ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur et ne se limite pas qu’au Québec. En septembre 2018, la police du New Jersey, aux États-Unis, a procédé à l’arrestation de plus d’une vingtaine d’hommes suspectés d’utiliser Fortnite pour approcher de jeunes joueurs.

Le plus choquant dans cette affaire est que l’une des personnes arrêtées récemment était un officier de la police du New Jersey. Informés de ce genre de risque, les parents deviennent de plus en plus vigilants.

Il peut cependant être utile de rappeler que Fortnite n’est pas le seul touché par le problème. Tous les jeux en ligne populaires s’exposent aux mêmes risquent et c’est précisément pour cette raison que les parents doivent en discuter avec leurs enfants.

Mots-clés fortnite