Clicky

France : le deuxième pays le plus touché par les vols de données

La cybercriminalité s’est considérablement développée avec les années et avec l’explosion des nouvelles technologies. En avril 2016, Symantec a donc publié un nouveau rapport portant sur ces menaces d’un nouveau genre. Il révèle que la France est l’un des pays les plus touchés par les vols de données en ligne, juste après les États-Unis et devant la Russie.

Le rapport indique que 85.3 millions de données personnelles ont été volées en France à partir du mois d’octobre 2015 jusqu’en octobre 2016, contre 791,8 millions aux États-Unis et 83.5 millions en Russie.

L’ANSSI et le ministère de l’intérieur français ne sont pas restés les bras croisés face à cette situation.

État des lieux de la cybercriminalité en France

Internet est trop vaste, ainsi, les systèmes de sécurité actuels ne peuvent pas encore maîtriser la cybercriminalité efficacement.

Le rapport de Symantec indique ainsi que 85.3 millions de données personnelles (noms, prénoms, adresses e-mail, mots de passe, etc.) des utilisateurs ont été volées en l’espace d’un an en France. Sur la même période, plus de 13 millions d’internautes ont été victimes de cybercriminalité dans le pays.

Le vol de données personnelles représente 14% des infractions en ligne en France tandis que les fraudes à la carte bancaire représentent 10%. Ces chiffres pourraient être encore plus élevés puisque certaines victimes ne portent pas plainte par manque d’intérêt ou ne s’aperçoivent tout simplement pas des vols.

Des mesures prises par les autorités compétentes

Dans le but de lutter contre la cybercriminalité, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information ou ANSSI et le ministère de l’intérieur français ont mis en place une plateforme destinée à aider les victimes de piratage informatique : cybermalveillance.gouv.fr.

Cette plateforme met en relation les victimes de cybercriminalité avec des prestataires de services pouvant leur indiquer quoi faire et à qui s’adresser. Elle a été testée dans les Hauts-de-France à partir du mois de mai.

Son utilisation a ensuite été étendue sur l’ensemble du territoire à partir du 17 octobre 2017. En France, un e-mail sur 312 est infecté par les malwares et une adresse e-mail sur 2644 est victime d’une tentative de vols de données.

Pour s’en protéger efficacement, il est donc indispensable d’instaurer une véritable culture de la cybersécurité chez les internautes tout en les formant à l’usage des nouveaux outils numériques.

Mots-clés Francesécuritéweb

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !