Clicky

Fraude au clic : Google se voit contraint de supprimer deux applications très prisées des internautes

Le nombre d’applications impliquées dans une fraude publicitaire s’élève maintenant à huit, ce qui oblige Google à prendre des mesures drastiques. La semaine dernière, le plus grand moteur de recherche a annoncé la suppression de CM File Manager.

Les mêmes dispositions ont été prises à l’encontre des applications de clavier Kika. Cette décision résulte d’une enquête approfondie et minutieuse menée par une équipe interne.

Les applications Kika et Cheetah Mobile dissimulent un script qu’un féru de l’informatique pourrait utiliser pour effectuer des clics publicitaires. Pour l’instant, Google ne détient aucune preuve concrète. Il n’empêche qu’il préfère jouer la carte de la prudence en retirant temporairement (ou définitivement) lesdites applications du Play Store.

Cheetah Mobile et Kika déploient de leur côté les grands moyens pour faire valoir leur transparence autant auprès des internautes que de Google.

Google se veut transparent et fiable dans ses démarches

Récemment, l’agence de recherche Kochava a dénoncé les comportements frauduleux de l’application Cheetah Mobile. Plus concrètement, elle l’accuse de fraude au clic. « Nous prenons ces allégations très au sérieux et nos règles pour les développeurs Google Play interdisent les comportements trompeurs et malveillants sur notre plateforme. Si une application enfreint nos règles, nous agissons », soutient Google dans un communiqué publié plus tôt dans la semaine.

En guise d’offensive, l’agence de développement mobile Cheetah Mobile a rejeté la faute sur de tierces plateformes publicitaires. Elle affirme n’avoir aucun contrôle sur celles-ci. D’après les mêmes déclarations, elle envisagerait de poursuivre en justice l’agence de recherche Kochava.

Selon les responsables, Kochava n’en est pas à sa première erreur.

La suppression de ces applications aura forcément un impact

Des études réalisées par la société d’analyse d’applications AppBrain a permis de déterminer approximativement le nombre de téléchargements des applications Kika et Cheetah Mobile. Ils atteignent respectivement 100 millions et 50 millions, ce qui les place parmi les outils les plus prisés des internautes.

Les résultats finaux de l’enquête interne permettront à Google de statuer sur les cas de ces deux applications très populaires sur Internet. Une chose est sûre, leur fiabilité sera sérieusement remise en cause. Les internautes réfléchiront à deux fois avant de télécharger les applis sur leurs téléphones et tablettes.

Mots-clés googleplay store

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !