Clicky

FRB : de nouveaux signaux extraterrestres détectés au Canada

Les sursauts radio rapides (fast radio burst, FRB), sont des sursauts d’ondes radio qui ne durent que quelques millisecondes. Jusqu’à présent, les astronomes ignorent leur origine physique.

Mais de nombreux nouveaux exemples de FRB viennent d’être découverts par un radiotélescope au Canada, offrant aux astronomes une opportunité inédite de percer le mystère qui se cache derrière ces étranges flashs cosmiques.

FRB extraterrestre

13 nouveaux FRB repérés par un radiotélescope canadien

Les nouveaux FRB ont été détectés par le Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment (CHIME), un télescope qui n’est pourtant pas conçu à la base pour détecter des FRB. Ces mystérieux flashs cosmiques ont été repérés pour la première fois en 2007, et depuis ils constituent l’un des mystères les plus intrigants de l’astrophysique.

Les FRB apparaissent partout dans le ciel, mais les astronomes ignorent encore ce qui en est la cause. Mais les nouvelles données de CHIME, rapportées par Deborah Good, astronome à l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver (Canada), pourraient aider les scientifiques à percer le mystère des FRB.

Lors de ses premiers essais en juillet et en août 2018, avant son entrée en service, CHIME a repéré 13 FRB. Avant cela, les astronomes en avaient déjà repéré entre 50 et 60 exemples. Plus le nombre de FRB découvert augmente, plus les astronomes ont de chances de déterminer leur origine. « Si nous avions 1000 exemples, nous serions en mesure de dire beaucoup plus de choses sur ce que sont les FRB », a déclaré Good.

Des FRB extrêmement rares

CHIME a également détecté le deuxième FRB qui se répète, découvert à ce jour. Ce qui montre que ces flashs radio sont capables de réapparaitre au même endroit dans le ciel. Mais ce n’est pas tout, CHIME a aussi détecté le FRB  avec la plus basse fréquence connue jusqu’à présent.

Ce flash radio particulier est apparu à des longueurs d’onde de 400 mégahertz, battant le précédent record de 700 mégahertz.

L’étude des FRB de basse fréquence et de la manière dont leur rayonnement est dispersé le long de leur voyage vers la terre peut aider les scientifiques à en apprendre davantage sur l’environnement dans lequel ces étranges flashs radio naissent.

Mots-clés frb