Clicky

FRB : la source de plusieurs signaux extraterrestres récurrents identifiée ?

Les FRB ne se ressemblent pas forcément tous et les astronomes ont ainsi détecté l’année dernière une série de plusieurs signaux radio extraterrestres provenant du même endroit. Une équipe de scientifiques pense avoir identifié la source de ces mystérieux sursauts radio.

Les FRB, ou sursauts radio rapides, ont été détectés pour la première fois en 2007 par un astronome du nom de Duncan R. Lorimer.

FRB extraterrestre

L’homme était en train d’analyser les données en provenance d’un relevé astronomique réalisé à partir des instruments de l’observatoire de Parkes en Australie lorsqu’il est tombé sur un signal ne correspondant pas aux modèles établis par la communauté scientifique de l’époque.

Les FRB, une énigme remontant à 2007

Intrigué, le chercheur a poursuivi ses analyses et il a alors réalisé que ce mystérieux signal provenait du Petit nuage de Magellan. Toutefois, ses efforts pour déterminer son origine et sa nature sont restés totalement vains et beaucoup de ses confrères ont alors pensé que le signal en question avait été provoqué par un instrument terrestre.

En 2012, des astronomes travaillant pour l’Observatoire d’Arecibo ont détecté un autre signal radio. Ils ont commencé par penser à un simple dysfonctionnement, mais cette théorie a été totalement balayée lorsqu’un rapport émis par un radiotélescope situé à l’autre bout du monde a fait état du même signal radio.

Par la suite, les astronomes ont poursuivi leurs études et de nombreux sursauts radio similaires ont été détectés durant ces dernières années, des signaux provenant tous de différents coins de l’Univers.

FRB 121102 est un peu différent pour sa part, et ce pour une bonne et simple raison : il fait en réalité référence à une succession de sursauts radio rapides survenus à plusieurs semaines d’intervalles, des sursauts provenant du même endroit et plus précisément d’une région de formation d’étoiles située dans une galaxie située à un peu plus de trois milliards d’années-lumière de notre propre planète.

La récurrence de ce signal a bien entendu surpris de nombreux chercheurs, à commencer par ceux du Breakthrough Listen.

FRB 121102, un FRB pas comme les autres

Plusieurs chercheurs ont donc pris la décision d’investiguer sur ces signaux et une équipe semble avoir obtenu des résultats assez probants. En croisant les données en provenance de plusieurs équipements, les chercheurs ont en effet réussi à affiner leurs analyses et à localiser avec plus de précision la source de ces FRB récurrents.

Leurs conclusions sont à prendre au conditionnel et avec les précautions d’usage habituelles, mais les scientifiques pensent que ces sursauts trouvent leur origine dans une étoile à neutrons située dans la région.

Les étoiles à neutrons résultent habituellement de l’effondrement gravitationnel du cœur d’une étoile massive lorsque cette dernière a totalement épuisé son combustible nucléaire et elles sont donc capables de générer de puissance explosion, des explosions débouchant habituellement sur la naissance d’une supernova.

Ces objets se caractérisent par leur masse volumique extrêmement élevée et par leur vitesse de rotation.

En analysant les signaux de FRB 121102, les chercheurs ont réalisé que ces derniers étaient presque totalement polarisés et ils ont donc supposé qu’ils avaient traversé un champ magnétique puissant.

C’est précisément ce qui leur a permis de déduire qu’ils avaient été peut-être produits par une étoile à neutron.

Ceci étant, cette hypothèse doit être prise avec distance. Les conclusions de l’étude n’ont pas encore fait l’objet d’une contre-analyse et il faudra sans doute attendre quelques semaines ou quelques fois avant de la confirmer ou de l’infirmer.

Mots-clés astronomiefrb

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.