Clicky

Free a de plus en plus de mal à séduire les internautes

Iliad vient de présenter ses résultats annuels pour l’année 2017 et les chiffres ne sont pas forcément au beau fixe. Free reste toujours en tête des opérateurs sur le fixe, mais il semble avoir des difficultés à recruter de nouveaux clients.

Les chiffres sont plutôt positifs. L’année dernière, le groupe a en effet réalisé un chiffre d’affaires de 4,98 milliards d’euros pour un résultat opérationnel courant de 862 millions et un résultat net récurrent de 480,3 millions.

Freebox Révolution

Iliad réalise donc une belle progression, avec un résultat net 19,3 % supérieur à celui réalisé l’année précédente.

Free a un peu de mal sur la partie fixe

Il en va de même pour le chiffre d’affaires consolidé puisque ce dernier affiche une augmentation de 5,6 % par rapport à l’année 2016.

Toutefois, cette belle progression, Iliad ne la doit pas forcément à son activité sur le fixe. En réalité, les chiffres présentés montrent une baisse de la rentabilité du fixe essentiellement due à une chute de croissance des nouveaux abonnés. Free comptait en effet 6,5 millions d’abonnés à l’internet fixe à la fin de l’année 2017, contre 6,4 millions un an plus tôt.

La croissance est donc toujours présente, mais Free semble avoir du mal à séduire de nouveaux abonnés.

Iliad estime tout de même atteindre une part de marché du haut et du très haut débit fixe de 24 %, soit une part équivalente à celle de 2016. Toutefois, l’opérateur présente aussi un ARPU – le revenu moyen par client – en baisse. Il passe en effet de 34,70 € en 2016 à 33,90 € en 2017.

Mais tout va bien pour la partie mobile

L’Ebitda (bénéfices avant intérêts et impôts) augmente de 6 % pour sa part et atteint ainsi les 1,7 milliard d’euros, contre environ 1,6 milliard l’année précédente.

En soi, ces résultats ne sont pas si étonnants. Free a en effet multiplié les offres promotionnelles en 2017 pour rafler de nouveaux abonnés à ses concurrents, avec des offres proposées à des prix extrêmement avantageux. Ces opérations expliquent sans doute en partie la chute de l’ARPU du groupe.

Toutefois, et aussi paradoxal que cela puisse être, la partie mobile semble mieux se porter et Free Mobile a ainsi gagné un million d’abonnés durant les douze mois de l’année pour atteindre un total de 13,7 millions d’abonnés. Plus intéressant encore, les forfaits 4G sont plus répandus que les offres à deux euros par mois.

Mots-clés freeiliad

David

Passionné, colérique, humain.