Clicky

Free a été condamné pour avoir vendu un forfait incompatible avec le smartphone d’un client

Free a été condamné la semaine dernière à une amende se chiffrant en plusieurs milliers d’euros. Le trublion des télécoms a en effet eu la mauvaise idée de vendre à un client un forfait incompatible avec son smartphone.

L’affaire remonte au début de l’été. Très intéressé par le forfait à deux euros de l’opérateur, un homme a décidé de quitter son ancien prestataire et de changer de forfait pour profiter de l’offre. La commande a été vite honorée et la carte SIM est arrivée une semaine plus tard chez son propriétaire.

Facepalm

Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu et le client s’est ainsi retrouvé dans l’incapacité de passer des appels et d’envoyer ou de recevoir des messages textuels.

Il a Free, mais il n’a pas tout compris

Pendant plusieurs semaines, l’homme a tenté de résoudre le problème en téléphonant aux équipes de l’opérateur, mais les techniciens  n’ont pas été en mesure d’identifier l’origine du problème.

Frustré et agacé, le client mécontent a donc décidé de se rendre chez son avocat et d’attaquer l’opérateur en justice tout en réclamant des dommages et intérêts pour le préjudice subi.

Free s’est défendu en mettant en avant l’ancienneté du téléphone de son client et en expliquant que le LG KP100 était trop vieux pour pouvoir se connecter à son réseau. Seul problème, les techniciens contactés n’ont pas mentionné ce problème une seule fois au cours des différents échanges téléphoniques consécutifs à la panne.

Un cas de jurisprudence

La Cour de cassation n’a donc pas été sensible à cet argument et elle a ainsi fini par trancher en faveur du client. Free a alors été condamné à une amende de trois mille euros pour ne pas avoir informé son abonné de l’incompatibilité de son réseau avec son téléphone.

Pour appuyer sa décision, la Cour a indiqué que les opérateurs téléphoniques ne devaient pas se contenter de vendre des abonnements, mais aussi s’assurer de la compatibilité de leur infrastructure avec les différents appareils en possession de leurs abonnés.

Cette décision n’est évidemment pas passée inaperçue et cela n’a rien de surprenant, car il s’agit d’un cas de jurisprudence et elle pourrait donc déboucher sur d’autres plaintes à l’avenir.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • AMaX

    On vie une époque formidable !
    Je fonce faire le plein de gasoil à la place du super, et je vais porter plainte contre la station service.
    Jackpot !

    • KWAL01 kwal

      hum non pas tout a fait.
      la station service te vends du carburant « compatible » avec ta voiture. a toi de faire le bon choix (tu peux aussi leur demander conseil et ils vont t’orienter)

      le service technique aurait du demander le model du téléphone et comprendre le problème.
      ils ne l’ont pas fait ou n’ont pas déduit le problème car l’incompatibilité n’était pas suffisamment connue/proceduré.
      ils n’y avait pas de mise en garde sur l’incompatibilité de ce modèle avec le réseau avant la vente.
      sinon l’acheteur ne l’aurait pas pris ou du moins free aurait pu se retrancher derrière.