Free accélère le déploiement des antennes 4G

L’ANFR vient de mettre à jour ses chiffres. La France compte désormais 19 162 antennes 4G réparties à travers tout le territoire, contre 18 595 le mois d’avant. Bel effort de la part des opérateurs, donc, mais ils ne sont évidemment pas tous logés à la même enseigne et c’est finalement Free qui a déployé le plus de supports sur cette période.

Si ces quatre lettres ne vous parlent pas, alors sachez que l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) est une agence publique créée par l’Etat français en 1997. Elle a pour mission de planifier, de gérer et de contrôler toutes les fréquences radioélectriques.

Antennes 4G nov15

L’ANFR vient de rendre son dernier rapport et il ne manque pas d’intérêt.

Elle a aussi pris l’habitude de publier des rapports réguliers présentant les changements apportés aux différentes infrastructures déployées par les opérateurs.

Orange possède plus d’antennes que ses concurrents

Comme indiqué un peu plus haut, le dernier en date fait état de 19 162 supports en service répartis sur tout le territoire français, contre 18 595 un mois plus tôt. Cela veut aussi dire que nos opérateurs ont allumés 567 antennes supplémentaires en l’espace de quatre semaines.

Free Mobile est le plus actif de tous mais cela n’a rien de surprenant car il accusait un certain retard face à ses concurrents. Le classement, lui, ne change pas en tout cas.

Orange arrive toujours en tête de liste avec pas moins de 8 028 supports 4G allumés. Il est suivi de près par Bouygues Telecom (6 789 supports), Free Mobile (5 164 supports) et SFR (3 696 supports).

Ces écarts sont très impressionnants mais il ne faut pas perdre de vue le fait que les antennes ne font pas tout. Ce qui compte, finalement, ce sont les bandes de fréquence utilisées par les opérateurs. Une antenne exploitant les 800 MHz sera effectivement en mesure de couvrir plus d’espace qu’une antenne en 2 600 MHz.

En marge, il faut aussi prendre une autre variable en considération : l’agrégation des fréquences. Elles permettent aux opérateurs d’offrir des débits supérieurs et c’est finalement sur la 4G+ que les acteurs du marché vont s’affronter dans les mois et dans les années qui viennent.

Notez pour finir que Free Mobile vise une couverture de 60% à la fin de l’année. Le trublion des télécoms est bien parti pour tenir ses objectifs.

Mots-clés freefree mobile