Free chercherait-il à retenir ses abonnés (un peu) contre leur gré ?

Apparemment, il est devenu particulièrement compliqué de résilier son forfait Freebox. De nombreuses personnes pensent alors que Free cherche à retenir ses abonnés contre leur volonté.

Les opérateurs téléphoniques sont censés procurer à leurs clients une grande liberté tant au niveau de la souscription qu’à la résiliation de leur contrat d’abonnement. Mais les choses semblent s’être gâtées du côté de Free. Comme l’affirme Free News, il n’est désormais plus possible d’obtenir un courrier de résiliation en ligne, alors que jusqu’à il y a quelques jours, les abonnés pouvaient se procurer ce document sans le moindre problème. Au lieu d’afficher la lettre de résiliation qui est conçue pour être imprimée puis renvoyée à Free, la section où se trouvait le document fourni uniquement des liens vers des procédures simples telles qu’un changement d’offre ou un déménagement.

Vente Privée Free Mobile

Comme si cela ne suffisait pas, l’adresse de renvoi du courrier a également disparu de la page. Face à ces circonstances, on ne peut pas s’empêcher de se poser des questions sur la véritable intention de Free.

Un numéro à la place de l’adresse postale

Alors qu’auparavant, tout le monde pouvait obtenir facilement l’adresse du service de Free en charge des démarches de résiliation de contrat, maintenant, cela est devenu un véritable parcours du combattant.

Avant de nous permettre d’entrer en contact avec le service, l’opérateur nous demande d’abord d’appeler le service abonné au 3244 : « contactez le service Abonné au 3244 (appel inclus depuis une ligne Freebox), choix “Information sur la résiliation de votre abonnement” pour connaitre l’adresse à laquelle vous devez envoyer votre courrier de résiliation. La résiliation n’est pas possible en Free Center. »

Difficile d’obtenir les coordonnées nécessaires

Cependant, d’après toujours Free News, les démarches par téléphone auprès du service recommandé par l’opérateur semblent réellement lourdes. En plus d’être soumis à des horaires d’ouverture, le numéro n’est pas gratuit. C’est notamment le cas lorsqu’on appelle depuis un autre opérateur.

Il faudra également passer par plusieurs étapes de vérification. Une procédure que le site juge trop superflue pour l’obtention d’une simple adresse postale. En outre, le service poserait des questions sur la raison de la résiliation avant de donner à l’abonné l’information dont il a besoin. Dans le cas de Free News, ils n’ont pas réussi à se procurer l’adresse. Que se passe-t-il alors chez Free ?

Mots-clés free