Free Mobile aurait saturé le réseau Orange

Décidément, les opérateurs n’ont pas fini de chercher des poux à Free Mobile. Cette fois, c’est Orange qui a dégainé son six coup en lançant de graves accusations contre le quatrième opérateur mobile. Selon la firme, les clients de Free Mobile auraient saturé son réseau le mardi 7 février, entrainant par la même occasion de graves dysfonctionnements. Intéressant. Et pour signifier son mécontentement, Orange aurait ainsi envoyé un courrier à Maxime Lombardini, qui n’est autre que le directeur général de Free.

Free Mobile aurait saturé le réseau Orange

Un courrier qui a ensuite atterri entre les mains du magazine Le Point. Ce que l’on apprend dans cette lettre, c’est que le réseau Orange et tous ses services associés ont été indisponibles durant deux longues heures. Apparemment, la faute en revient aux abonnés de Free Mobile et au fait que ces derniers passent essentiellement par le réseau de l’opérateur historique. Rappelons en effet que Free et Orange ont signé un accord d’itinéraire. Si Free Mobile est en mesure de couvrir 27 % de la population, toutes les autres communications passent par le réseau de son concurrent. Notons d’ailleurs que ce dernier ne voit pas les choses de la même façon que le nouvel opérateur. D’après lui, plus de 97 % des communications de Free Mobile passeraient par son réseau.

Et attention car la situation est pour le moins explosive. Orange a en effet indiqué à Free Mobile que si ces dysfonctionnements devaient se répéter, alors il n’hésiterait pas à instaurer des limitations sur son réseau afin de le préserver et de maintenir ses services.

Alors bien sûr, on peut légitimement s’interroger sur les motivations d’Orange. N’oublions pas en effet que l’offre de Free Mobile est encore récente et que l’organisme chargé d’assurer la portabilité des numéros de téléphone des abonnés a beaucoup du mal à donner le change et à traiter les dossiers qui lui sont soumis. Dans ce contexte, à ce jour, les freenautes nomades sont encore peu nombreux. D’après des chiffres récents, ils seraient à peine un million. Pour vous donner un point de comparaison, en 2008 et si l’on en croit la Wikipédia, Orange compterait plus de 24 millions d’abonnés.

Autant dire qu’à moins que les abonnés de Free Mobile ne se soient soudainement mis en tête de télécharger des téra-octets de données avec leur smartphone, on peut évidemment se demander s’ils sont bien à l’origine des dysfonctionnements rencontrés sur le réseau d’Orange. Par extension, on peut également se demander si ce dernier ne voit pas là une nouvelle manière de mettre des bâtons dans les roues de son concurrent.

Mais bien sûr, tout ceci n’est que pure conjecture.