Free Mobile : la qualité du réseau laisserait toujours à désirer selon RootMetrics

Free Mobile risque de ne pas apprécier le dernier rapport rendu par RootMetrics. Du tout, même. Selon cette entreprise, la qualité du réseau de l’opérateur laisserait franchement à désirer et il se placerait même en dernière position derrière celui des autres géants des télécoms. Quelque chose me dit que Xavier Niel et ses associés vont l’avoir un peu mauvaise.

RootMetrics est une société basée aux Etats-Unis. Elle n’est pas très connue chez nous mais elle dispose d’une solide réputation auprès de nos amis américains.

RankMetrics

Selon RankMetrics, le réseau de Free Mobile laisse franchement à désirer.

Après avoir été rachetée par IHS, l’entreprise a décidé de se lancer à la conquête du marché européen et de s’implanter ainsi sur le vieux continent.

Selon RootMetrics, Free Mobile serait l’opérateur le moins performant en France

Elle a donc ouvert des bureaux au Royaume-Uni mais aussi en Espagne et ses équipes viennent d’arriver en France. Pour fêter l’événement, la boite a donc monté une équipe constituée de 8 personnes et elle l’a envoyée se promener de ville en ville pour tester la couverture et la qualité du réseau de nos quatre opérateurs.

Pour le moment, la fine équipe s’est uniquement rendue à Lyon, Marseille et Paris mais elle n’a pas l’intention d’en rester là et elle devrait ainsi poser ses valises dans les autres grandes villes de l’hexagone dans les semaines et dans les mois qui viennent.

Les mesures effectuées portent sur différents critères tels que la couverture, la stabilité, la vitesse, la data, les appels et les messages texte.

Les résultats sont sans appels, Free arrive systématiquement en queue de peloton derrière ses trois concurrents, et donc derrière Orange, Bouygues et SFR. Une claque magistrale, en somme.

Orange arrive presque toujours en tête

Orange, lui, se place plutôt bien puisqu’il arrive presque toujours en tête. Sur Paris, par exemple, l’opérateur règne sur la couverture et la stabilité du réseau, mais aussi sur la vitesse, la data et les appels. Bouygues arrive cependant premier sur les SMS, suivi par SFR, Orange et Free.

Le pire, c’est que la tendance est exactement la même dans les deux autres villes, avec des écarts parfois plus significatifs. A Marseille, par exemple, le réseau de Free est deux fois moins rapide que celui d’Orange. C’est d’ailleurs la même chose à Lyon.

Il faut tout de même préciser que pour réaliser ces tests, RootMetrics se glisse dans la peau des mobinautes et il effectue ainsi ses mesures à partir de téléphones achetés chez les quatre opérateurs.

Mots-clés freefree mobile