Clicky

Free Mobile ne rapporte plus autant à Orange et c’est une bonne chose

Free Mobile et Orange sont peut-être concurrents, mais cela ne les empêche pas de travailler ensemble. Les deux géants télécoms ont notamment signé un contrat d’itinérance en 2012 et ce dernier a rapporté pas mal d’argent à l’opérateur historique. Mais voilà, entre temps, la situation a beaucoup changé et ce fameux partenariat ne lui rapporte plus grand chose à présent.

Lorsque Free a dévoilé son offre mobile, l’entreprise ne disposait pas d’une infrastructure suffisante pour accueillir ses abonnés dans de bonnes conditions.

Itinérance Free Mobile / Orange

L’accord d’itinérance passé entre Free Mobile et Orange ne rapporte plus autant à l’opérateur historique.

Le trublion des télécoms a donc signé un accord d’itinérance avec Orange, sous la supervision de l’ARCEP.

L’accord d’itinérance entre Free Mobile et Orange rapportait un milliard d’euros à ce dernier en 2012

L’idée était assez simple à la base car il s’agissait tout bonnement de permettre aux clients de Free Mobile d’accéder au réseau d’Orange pour améliorer leur couverture réseau, en attendant que l’opérateur ne développe sa propre infrastructure.

En échange, Free devait payer pour le service et cet accord a rapporté un peu plus d’un milliard d’euros la première année à Orange.

Entre temps, le quatrième opérateur a investi de lourdes sommes pour déployer davantage d’antennes et pour développer son propre réseau. Cela veut aussi dire que ses abonnés ont eu de moins en moins recours au service d’itinérance proposé par Orange.

Résultat des courses, en 2015, le contrat passé entre les deux firmes a rapporté « seulement » 400 millions d’euros à l’opérateur historique, contre 800 millions l’année précédente.

Il est évidemment très difficile d’être surpris puisque la couverture de Free Mobile atteint désormais les 80% en 3G et les 50% en 4G.

L’ARCEP souhaite que Free Mobile poursuive ses efforts, notamment dans les zones à faible densité

C’est évidemment une bonne nouvelle pour les abonnés puisque les débits en itinérance laissaient franchement à désirer. Maintenant, l’ARCEP souhaite que Free Mobile poursuive ses efforts et il veut ainsi que cet accord d’itinérance prenne fin en 2020 au plus tard.

En attendant, l’agence a aussi lancé la semaine dernière son tout premier observatoire de suivi des déploiement des opérateurs en zones à faible densité.

Elle s’est effectivement rendue compte que tous les opérateurs ne respectaient pas ses préconisations et elle a notamment tapé sur les doigts de Bouygues Telecom et de SFR.

L’ARCEP leur a donc demandé de couvrir d’ici le 17 janvier 2017 40% de la population dans ces zones avec la bande 800 MHz. Notez que cette obligation ne concerne pas Free Mobile puisqu’il ne possède pas de fréquences dans cette bande.

Non, mais il devra tout de même couvrir 50% de la population de ces régions en 4G avant… le 17 janvier 2022.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • bibousiq

    Bonne nouvelle ! Cependant, je vais attendre aussi longtemps que je peux avant de switcher de Bouygues à Ftee

    • Je suis passé chez Bouygues en début de semaine mais le portage est pas encore effectif. J’ai l’impression qu’il capte moins bien la 4G que mon forfait Orange :/

      • bibousiq

        Euh, là, je ne comprends pas trop, en fait. Je parlais de passer de Bouygues à Free, en fait. De toute manière, je n’aurai pas trop le choix vu que je ne veux passer ni chez Orange et encore moins chez SFR…