Free Mobile vient de récupérer de nouvelles fréquences en 1800 MHz

Free Mobile va pouvoir sabrer le champagne. L’ARCEP a effectivement décidé d’attribuer à l’opérateur de nouvelles fréquences sur la bande des 1800 MHz. Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement qu’il va pouvoir améliorer sa couverture réseau, notamment en 4G. Les freenautes ne manqueront sans doute pas de sourire en lisant ces quelques lignes.

Si vous ne comprenez rien aux fréquences et aux bandes, alors le mieux c’est sans doute de commencer par expliquer leur nature profonde, leur fonctionnement et leur utilité.

Fréquences Free Mobile

L’ARCEP a décidé d’offrir 10 MHz en plus à Free Mobile sur la bande des 1800 MHz.

A la base, la téléphonie mobile s’appuie sur une technique de communication assez simple : la radiotéléphonie.

Cela veut aussi dire que la voix de l’utilisateur et toutes les données émises par le téléphone sont transformées en ondes hertziennes avant d’être envoyées vers l’antenne la plus proche de sa position.

Ensuite, eh bien c’est le réseau mis en place par l’opérateur qui prend le relai et qui se charge d’acheminer ces informations vers le bon correspondant.

Les opérateurs utilisent trois fréquences en 4G

Simple, non ? Pas tant que ça en réalité. La difficulté, ce n’est pas de transmettre des données d’un téléphone à un autre, mais plutôt de le faire pour des milliers de terminaux différents et c’est précisément ce qui a poussé les opérateurs à mettre en place plusieurs fréquences différentes.

En 4G et sauf erreur de ma part, les opérateurs utilisent trois bandes de fréquences différentes : 800 MHz, 1800 MHz et 2 600 MHz.

Elles n’ont pas toutes les mêmes attributs. La première a une plus longue portée que les deux autres par exemple. Elle est d’ailleurs souvent considérée comme la fréquence en or.

La fréquence 2600 MHz a une portée très limitée mais elle peut accepter plus de connexions et c’est précisément pour cette raison qu’elle est très utilisée dans les zones urbaines à forte densité.

Et la fréquence 1800 MHz alors ? Elle vient se placer à mi chemin entre ses deux petites soeurs. Elle a une portée assez conséquente et elle encaisse mieux que le 800 MHz. En outre, elle est aussi utilisée pour les connexions GSM et donc pour la 2G.

Bon, et quel est le rapport avec Free Mobile, alors ? Les opérateurs doivent se partager toutes ces fréquences et l’opérateur ne disposait que de 5 MHz dans la bande des 1800 MHz. Il ne pouvait donc pas étendre sa couverture réseau comme il le voulait.

L’ARCEP vient cependant d’intervenir en sa faveur et l’autorité va ainsi lui permettre d’exploiter 10 MHz de plus à partir de mai 2016.

Dans les faits, cela veut aussi dire que Free Mobile devrait être en mesure d’offrir un débit théorique de 100 Mbit/s à ses abonnés en 4G, et même de 300 Mbits/s en 4G+.

Et pour les autres opérateurs alors ? Orange, SFR et Bouygues Telecom pourront chacun exploiter 20 MHz. Ils gardent ainsi une courte avance sur leur concurrent. Pour le moment du moins.

Via

Mots-clés freefree mobile