Freedom Cove, le village flottant écologique et autosuffisant

Freedom Cove n’est clairement pas un village comme les autres. Construit sur les eaux, il flotte dans une crique du Canada depuis les années 90 et il est en plus écologique et autosuffisant.

Wayne Adams et Catherine King ont commencé à travailler sur cet étonnant projet au début des années 90. A l’époque, ils habitaient tous les deux dans une petite ville du nom de Tofino, une ville située sur la pointe sud de la Colombie-Britannique.

Freedom Cove : image 1

Un hiver, une terrible tempête s’est abattue sur la région et de nombreux arbres sont tombés. Le couple a rassemblé le bois pour le ramener au propriétaire des lieux, mais ce dernier n’en a pas voulu.

Freedom Cove : un village pas comme les autres

Wayne et Catherine ont donc eu l’idée de l’utiliser pour créer une maison flottante. La construction de l’habitation a démarré durant l’été 1991 et elle s’est terminée en février.

Là, ils ont tracté la structure jusqu’à une crique située à quelques kilomètres du village. La mission a été un succès, Freedom Cove était né.

Le couple n’en est pas resté là cependant et il a ainsi continué à travailler sur l’habitation dans les années suivantes. Le village se compose désormais d’une douzaine de plates-formes différentes flottantes. En plus de leur maison, les deux tourtereaux ont en effet construit un phare pour accueillir leurs invités, un atelier, une piste de danse, une galerie d’art et pas moins de cinq serres en guise de potager.

Pour l’eau, Wayne et Catherine n’ont pas eu à chercher bien loin, car une cascade se trouve non loin de la crique. Ils vont donc sur place chercher leur eau en été. L’hiver, en revanche, ils se rabattent sur l’eau de pluie. Quant à l’énergie, le couple a choisi de s’appuyer sur une quinzaine de panneaux photovoltaïques reliés à un générateur.

12 plates-formes et des panneaux photovoltaïques

L’énergie ainsi générée est essentiellement utilisée pour l’éclairage des lieux. Wayne et Catherine n’ont effectivement pas de réfrigérateur et ils se contentent ainsi de consommer des produits frais en provenance de leurs serres. Parfois, il leur arrive aussi d’aller pêcher des poissons dans le fleuve en contrebas de la crique pour améliorer l’ordinaire.

Pendant quelques mois, Wayne et Catherine ont eu des poules, mais ils ont malheureusement été obligés de s’en séparer. Ces dernières avaient en effet la fâcheuse tendance à attirer les loups de la région.

Lorsqu’ils ne travaillent pas sur leur village flottant, Wayne et Catherine s’adonnent à leurs arts respectifs. Le premier est en effet un sculpteur confirmé et la seconde une peintre, écrivaine, musicienne et danseuse passionnée. Parfois, il leur arrive aussi de recevoir des touristes curieux de découvrir ce mode de vie pas ordinaire.

Freedom Cove : image 4 Freedom Cove : image 3 Freedom Cove : image 2