Fujifilm X-E1 : les spécifications et une vidéo pour couronner le tout

Et voilà, Fujifilm a finalement bien tenu une conférence hier soir pour lever le voile sur son nouvel hybride, le Fujifilm X-E1. Un hybride qu’on a très largement évoqué ici ces dernières semaines et dont les spécifications correspondent finalement à toutes les rumeurs qui circulaient à son sujet depuis cet été. Et autant dire que ce dernier ne manque vraiment pas de charme, comme vous allez pouvoir vous en rendre compte sur les images et dans la vidéo qui suivent un peu plus loin dans l’article.

Avant de détailler toutes les spécificités du X-E1, on peut quand même préciser que ce dernier se rapproche pas mal du X-Pro1 mais avec quelques subtilités tout de même, à commencer par un boitier plus compact et un prix moins élevé.

Fujifilm X-E1 : les spécifications et une vidéo pour couronner le tout

Fujifilm X-E1 : un boitier au look et à l’ergonomie rétro

La première chose qui frappe avec le Fujifilm X-E1, c’est sans aucun doute son look rétro et son ergonomie tout droit inspiré de la grande époque de l’argentique. Fujifilm a poussé le concept très loin et on retrouvera donc une bague de réglage pour l’ouverture sur les objectifs, une autre bague manuelle pour la vitesse d’obturation et un double jeu de molettes pour des réglages encore plus fins, encore plus rapides. Vraiment impressionnant, on sent que c’est un boitier qui a été pensé pour les amateurs éclairés, pour les professionnels, et pas pour le grand public.

Mais attention, car le boitier du X-E1 se rapproche aussi pas mal de celui des réflex d’entrée de gamme. On trouvera ainsi au dos de l’hybride une série de boutons qui nous permettront de nous amuser avec l’autofocus ou même avec tous les réglages courants. Intéressant, on a l’impression que le constructeur a cherché à concilier le meilleur des deux mondes, et donc à produire un boitier reprenant les atouts de l’argentique et ceux du numérique. Un pari très osé, à ne pas en douter.

Précisons enfin que le boitier a été conçu à partir d’un alliage de magnésium.

Fujifilm X-E1 : les spécifications et une vidéo pour couronner le tout

Fujifilm X-E1 : des spécifications techniques très séduisantes

Passons maintenant aux spécifications techniques de la bête. Sans surprise et comme le laissaient entendre les dernières rumeurs en date, le Fujifilm X-E1 embarquera le même capteur que le X-Pro1, soit un capteur X-Trans APS-C de 16 mégapixels. Ensuite, nous aurons droit à une monture Fujifilm X, à une sensibilité pouvant aller de 200 à 6400 ISO (avec modes spéciaux pour pousser à 12.800 et 25.600 ISO), un obturateur compris entre 30s et 1/4000s, un mode rafale à 6 images par seconde, un viseur électronique OLED 236 millions de points, un écran LCD de 2.8 pouces à 460k points, un flash intégré et un lecteur de cartes SD/SDHC/SDXC.

Pas mal, d’autant plus que le X-E1 sera également capable d’enregistrer des vidéos en 1080/24p, le soit avec un micro stéréo derrière. Pour la connectique, nous retrouverons un port USB 2.0, une sortie HDMI et une prise jack 2,5mm. Tout ça dans un boitier relativement compact (139,5 x 81,8 x 42,5 mm) et plutôt léger (450 grammes).

Fujifilm X-E1 : les spécifications et une vidéo pour couronner le tout

Fujifilm X-E1 : disponibilité et prix

Reste à évoquer la question de la disponibilité et celle du prix. La date, on ne la connait pas encore, il faudra donc être patient. Le prix, lui, est connu et le Fujifilm X-E1 sera ainsi proposé à 899 € nu et à 1.299 € avec un Fujinon XF18-55mm F2.8-4 R LM OIS. On est donc à 700 ou 800 € en dessous du X-Pro1. Avec ce nouvel hybride, Fujifilm va pouvoir partir à la conquête d’un tout nouveau segment et attirer ainsi dans ses filets des utilisateurs qui n’auraient pas forcément eu les moyens de tenter l’aventure avec l’hybride haut de gamme de la firme.




Via