Clicky

Fujifilm X-E3 : caractéristiques, prix et disponibilité

Fujifilm attaque la rentrée sur les chapeaux de roue. Le géant nippon vient en effet de lever le voile sur un nouveau boîtier hybride, le Fujifilm X-E3. Compact et racé, il a de solides arguments en poche et il risque donc de faire tourner quelques têtes… notamment chez les photographes à la recherche d’un appareil discret et passe-partout.

Le boîtier rappelle inévitablement le X-PRO 2 au niveau de ses formes et de son ergonomie, le tout dans un format beaucoup plus compact. Le boîtier affiche en effet des dimensions contenues et il passera facilement inaperçu.

Fujifilm X-E3 : image 1

L’ergonomie ne change pas particulièrement. Les molettes dédiées à la vitesse et à la compensation de l’exposition se trouvent toujours sur l’épaule droite du boîtier, autour du déclencheur, du bouton de mise sous tension et d’un bouton programmable.

Fujifilm est de retour avec un nouveau boîtier hybride

Fujifilm a placé en plus une molette à l’avant et une autre à l’arrière afin de nous donner la main sur des réglages supplémentaires comme l’ouverture ou même la sensibilité. Bien sûr, tout est configurable à loisir et le boîtier pourra être personnalisé en quelques instants par le biais de son firmware.

À l’arrière, on retrouve un large écran tactile, un stick et une série de plusieurs boutons donnant accès à l’AF-L, aux options ou encore au mode de visée. Contrairement au X-T20, l’écran est fixe et il ne pourra donc pivoter ni dans un sens ni dans l’autre.

Contrairement aux modèles précédents, le Fujifilm X-E3 n’embarque pas l’ombre d’un flash. Le constructeur nippon a cependant placé un flash d’appoint dans la boîte, un flash qui viendra se placer sur le porte-griffe présent sur le dessus du boîtier.

Pour la partie plus technique, on retrouve un capteur CMOS X-TRans III de 24 millions de pixels, un capteur présent également sur le X-PRO2, le X-T2 ou même le X-T20. Les modes de simulation habituels sont tous présents et la sensibilité est comprise entre 200 et 12 800 ISO en mode normal ou entre 100 et 51 200 ISO en mode étendu.

Fujifilm X-E3 : un X-PRO2 miniature

Côté autofocus, pas de surprise, il s’agit du même que celui du X-T20 et il s’appuie ainsi sur 325 points différents. Pas de gros changements non plus sur la définition du viseur qui reste à 2,36 millions de points et qui fait toujours la part belle à l’OLED.

Cela ne devrait pas surprendre les fins connaisseurs, mais le X-E3 est capable de filmer en 4K UHD à 25 images par seconde. Il embarque aussi une puce WiFi pour la prise de contrôle à distance et il est même doté d’une puce Bluetooth.

Concernant la prise de contrôle à distance, il faut cependant noter que l’application fournie par Fujifilm laisse grandement à désirer et elle ne permet ainsi pas de filmer en 4K. Lorsque l’utilisateur souhaite l’utiliser pour enregistrer une vidéo, il doit en effet se limiter… au 720p.

Le moment est venu de parler de la douloureuse. Nu, le Fujifilm X-E3 sera proposé à 899 € et il se déclinera en noir ou en argent. En parallèle, des bundles regroupant le boîtier et un XF 18-55mm ou un XF 23 mm seront proposés et ils coûteront respectivement 1299 € ou 1199 €.

Comme un bonheur ne vient jamais seul, Fujifilm a aussi profité de l’occasion pour lever le voile sur une nouvelle optique et plus précisément sur un XF 80 mm f/2.8. Il fait dans la macro et il embarque un stabilisateur optique, le tout avec une tropicalisation et un prix fixé à 1999,95 €.

Lancement prévu en novembre.

Fujifilm X-E3 : image 4 Fujifilm X-E3 : image 3 Fujifilm X-E3 : image 2

RED By SFR : la Box Internet Série limitée est à 15 € par mois

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.