Fujitsu Lifebook FrameSeries, un chouette concept de notebook

Nos portables sont de plus en plus fins et de plus en plus puissants mais, en dehors de ça, ils n’ont pas forcément beaucoup évolué ces dernières années. Bien heureusement, cela n’empêche pas les designers de se pencher sur la question. Non, et c’est à l’occasion de l’évènement « A Life with Future Computing » (cf l’EcoPad) que deux créateurs de génie ont essayé d’imaginer à quoi pourrait ressembler l’ordinateur portable du futur. Et ce que vous allez pouvoir découvrir dans la suite de l’article, c’est justement le résultat de cette incroyable expérience : le Fujitsu Lifebook FrameSeries.

La première chose qui frappe, avec ce concept, c’est l’écran démentiel qui couronne ce portable d’exception. Tout en largeur, il offre une bonne visibilité et se paye en outre le luxe d’être totalement tactile. Très classe, mais le meilleur reste à venir. En effet, pour trouver les composants de cette machine, il faut aller regarder sous le clavier de la machine. Là où cela commence à devenir intéressant, c’est que tous les composants du Fujitsu Lifebook FrameSeries sont présentés sous la forme de modules indépendants. D’un côté, on trouve ainsi le compartiment dédié à la mémoire vive, de l’autre côté on a le lecteur de DVD ou encore la batterie et on peut trouver au milieu de tout ça le module contenant le disque dur.

L’intérêt de ces modules, c’est qu’ils ont été pensés pour être totalement interchangeables. En gros, si l’utilisateur souhaite changer sa batterie ou intégrer un disque SSD à sa configuration, il lui suffit d’acheter le bon module et de le coller à la place de l’ancien. Plus besoin d’ouvrir la carcasse de sa machine à coups de tournevis, on se contente de virer le module qui ne nous sert plus et de le remplacer par celui qu’on vient tout juste de commander chez le constructeur. Certains aimeront, d’autres mois, mais en ce qui me concerne je pense sincèrement qu’il y a une piste à creuser de ce côté-là. Tout le monde n’a pas forcément les compétences pour mettre les mains à l’intérieur d’un ordinateur et ces fameux modules pourraient faciliter la vie de tous ceux qui ne sont pas nés avec un tournevis cruciforme dans la main.

Mais ce n’est pas tout, évidemment. Non, parce que nos deux designers ont été encore un cran plus loin en intégrant à côté du clavier un emplacement pour un appareil mobile. Une fois enclenché dans la structure de l’ordinateur, ce dernier peut faire office de touchpad ou de clavier numérique mais il suffit de le retirer de son emplacement pour profiter d’un téléphone portable et de tous les services qui vont avec. Un peu comme le Wow Keys, en fait. Là encore, c’est une piste à creuser. Certains constructeurs proposent déjà des solutions de ce type mais nul doute que ce mouvement s’intensifiera dans les années à venir.

Finalement, le Fujitsu Lifebook FrameSeries est une bonne surprise et un chouette concept, mais il aurait pu aller encore un peu plus loin en proposant à la place de l’écran tactile une tablette pouvant être utilisée de manière indépendante. Parce que bon, je ne sais pas pour vous mais moi, un portable qui intègre à la fois un ordinateur, une tablette tactile et un mobile, et bien c’est typiquement le genre de produit qui ne me laisserait sans doute pas indifférent. Sinon, il faut savoir que ce concept a été imaginé par Florian Langer et Patrick Decker, deux designers allemands, et qu’il a reçu un prix spécial du jury lors du concours.

Via