Clicky

Galaxy S9+ : une fausse vidéo de prise en main pour se mettre dans l’ambiance

Le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ font encore parler d’eux, cette fois au travers d’une fausse vidéo de prise en main partagée par un leakeur officiant sur la plateforme Slashleaks.

La vidéo a été partagée sur un service chinois encore peu connu sur le vieux continent : Miaopai. Lancé en 2016, il se positionne sur un segment proche de Vine et il a ainsi été pensé pour permettre aux internautes de réaliser et de partager de courtes vidéos.

Galaxy S9 Clone

Extrêmement populaire en Chine, il accueille un peu plus de 70 millions d’utilisateurs actifs chaque jour.

Un Galaxy S9+ ? Plutôt un clone

Courte, la vidéo dure une vingtaine de secondes environ et elle montre une femme en train de manipuler un Galaxy S9+ pleinement fonctionnel. L’appareil rappelle inévitablement les fuites de ces dernières semaines et il hérite ainsi d’un boîtier en verre et d’une armature métallique, avec un écran aux bordures contenues et un module photo double placé sur un axe vertical.

L’ergonomie se rapproche elle aussi des schémas et des rendus de ces dernières semaines. Les boutons sont ainsi tous répartis sur les tranches du boîtier du téléphone et le lecteur d’empreintes se trouve à l’arrière sous le module photo. Le flash et le moniteur de fréquence cardiaque répondent également à l’appel, placés cette fois sur la droite.

L’interface du téléphone se rapproche également de la surcouche du constructeur et elle lui empreinte ainsi de nombreux éléments visuels. Notamment l’aspect des icônes des applications maison.

Une copie grossière

Toutefois, cet appareil n’est pas réellement un Galaxy S9+ et il s’agit en réalité d’un clone lancé sur le marché chinois sous la référence HDC S9. Lancé l’année dernière, cet appareil s’est fortement inspiré des schémas fuités et c’est ce qui explique sa ressemblance avec le prochain flagship de la marque coréenne.

Il suffit néanmoins de se pencher sérieusement sur la vidéo pour réaliser que cet appareil est loin d’offrir des finitions irréprochables. Entre les bordures marquées en haut ou en bas et l’aspect plastique de son lecteur d’empreintes et des composants l’accompagnant, ce terminal se trouve même à des années-lumière des produits de la célèbre marque sud-coréenne.