Clicky

Galaxy Watch, la montre connectée qui dure longtemps

Samsung ne s’est pas uniquement focalisé sur sa nouvelle phablette durant son Unpacked Event. L’entreprise a également fait toute la lumière sur la Galaxy Watch, sa nouvelle montre connectée.

La nouvelle ne surprendra sans doute personne. Les rumeurs couraient depuis plusieurs semaines et de nombreuses sources ont évoqué le lancement à venir de ce nouveau produit. Samsung ne les a donc pas fait mentir et le constructeur a profité de sa conférence de presse de l’été pour officialiser sa nouvelle tocante.

Galaxy Watch : image 1

La forme ne change pas vraiment. La Galaxy Wear hérite en effet d’un cadran en métal et d’un écran tactile AMOLED circulaire.

Galaxy Watch, une montre connectée beaucoup plus autonome

Fidèle à ses habitudes, Samsung a pris la décision de décliner la montre en plusieurs versions. Durant la conférence de presse, le constructeur a notamment montré un modèle doté d’un cadran rose. La version la plus commune se contera pour sa part d’un boîtier en métal gris.

La couronne rotative répond également à l’appel et elle nous permettra de faire défiler facilement le contenu affiché à l’écran. Ici, on retrouve un peu la même logique ergonomique que la Gear Sport et ses prédécesseurs. L’interface semble d’ailleurs tirer pleinement parti de cette particularité.

Samsung s’est surtout focalisé sur les fonctions. La montre est ainsi dotée d’une puce de communication et elle n’aura pas besoin d’un smartphone pour se connecter aux réseaux téléphoniques. Difficile évidemment de ne pas penser à ce que propose la dernière version de l’Apple Watch.

La Galaxy Watch sera également capable de surveiller notre activité et notre sommeil. Elle proposera en plus des fonctions pour nous aider à nous détendre, au travers d’exercices de yoga par exemple.

Galaxy Watch : image 7 Galaxy Watch : image 6

Une montre qui se soucie de nous

Durant l’événement, Samsung a donc beaucoup mis l’accent sur le bien-être, tout comme Google durant la dernière I/O. Il faut croire que les géants de ce monde s’inquiètent pour la santé de leurs clients.

Le constructeur a indiqué que la montre sera capable de tenir plusieurs jours avec une seule charge. En réalité, la version dotée d’un cadran de 46 mm pourra tenir plus de 80 heures en utilisation constante grâce à sa batterie de 472 mAh. La version 42 mm ne devrait pas aller aussi loin en revanche puisqu’elle sera dotée d’une batterie de 270 mAh.

Cette autonomie, elle la doit principalement au processeur intégré, un processeur spécialement optimisé pour ce produit.

Parmi les autres fonctions évoquées durant l’événement se trouve le « daily briefing », un résumé interactif de la journée qui nous permettra de connaître en un instant toutes les tâches du jour.

La Galaxy Watch se veut aussi résistante. Elle est recouverte d’une plaque en verre traitée au Gorilla Glass et elle est en plus résistante à l’eau, avec une résistance assurée à 50 mètres de profondeur. Ah, et elle sera bien entendu en mesure de mesurer votre rythme cardiaque tout en bénéficiant d’une certification MIL-STD-810.

D’un point de vue plus technique, la montre embarquera un Exynos 9110 (double coeur) couplé à 768 Mo de mémoire vive, avec 4 Go de stockage. La version 4G proposera 1,5 Go de RAM. Deux tailles seront proposées et la montre sera livrée sous Tizen 4.0.

Galaxy Watch : image 5 Galaxy Watch : image 4

Prix et date de disponibilité

La Galaxy Watch sortira le 24 août aux États-Unis. Les Coréens pourront en profiter à partir du 31 août. Les autres marchés devront attendre le 14 septembre pour mettre la main dessus.

Le modèle 46 mm sera uniquement proposé en argent. La version 42 mm ira plus loin et elle se déclinera en noir ou en rose gold.

Le modèle 42 mm sera proposé à 329 $ et le modèle 46 mm à 349 $. Les précommandes démarrent aujourd’hui et le produit sera dispo le 24 août.

Galaxy Watch : image 3 Galaxy Watch : image 2

Article en cours de rédaction

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.