Game of Boobs

Si vous aimez Game of Thrones et les belles poitrines, alors c’est votre jour de chance. Carrément même car Game of Boobs réunit un peu (beaucoup, passionnément) le meilleur des deux mondes Mais attention à ne pas vous méprendre car ce site va aussi mettre à rude épreuve votre sens de l’observation ainsi que votre culture générale. Enfin, façon de parler.

Il est possible que ce nom vous rappelle quelque chose et c’est assez logique car le site en question a beaucoup fait parler de lui… avant l’été. Cela veut aussi dire qu’il n’est pas de toute première fraicheur.

Game of Boobs

Game of Boobs, tout simplement.

Non, mais il m’était totalement passé sous le nez et c’est précisément ce qui me pousse à rédiger ces quelques lignes. Après tout, je ne dois pas être le seul à être totalement passé à côté, non ?

Vous pensez bien connaître Game of Thrones ? Prouvez-le !

Game of Boobs porte plutôt bien son nom. Il se présente effectivement sous la forme d’un véritable jeu en ligne avec… des seins.

Bon, mais comment ça marche ce truc ? La première chose à faire, c’est de vous rendre à l’adresse uplust.com/play/gameofboobs. Là, vous vous retrouverez face à une page présentant le concept en quelques lignes. Pas la peine de lire, cliquez simplement sur le bouton vert présent au beau milieu de la page pour démarrer l’expérience.

Là, Game of Boobs va vous afficher une paire de seins avec, en dessous, le portrait de trois personnages issus de la saga Game of Thrones. Tout ce que vous avez à faire, c’est de trouver à qui appartient cette fameuse poitrine.

Et attention, car il faudra renouveler l’expérience une dizaine de fois en tout. Lorsque vous aurez terminé, le site calculera votre score et il vous l’affichera dans la foulée.

J’ai sacrifié un peu de ma personne sur ce coup et j’ai lancé deux ou trois parties en début d’après-midi. Je ne suis pas parvenu à dépasser la note de six sur dix. C’est un peu déprimant, certes, mais ça me donne au moins une bonne excuse pour mater une nouvelle fois les premières saisons de la série.

Via