Clicky

Ganymede à l’origine de puissantes ondes électromagnétiques

Ganymede, connu internationalement sous le nom de Jupiter 3, est le septième satellite naturel connu de Jupiter. Son champ magnétique a été mis en évidence par le professeur Margaret Kivelson et son équipe de l’Université de Californie à Los Angeles. Le professeur Don Gurnett et son équipe de l’Université de l’Iowa y ont observé de fortes vagues de plasma. L’origine de ces augmentations était, jusqu’ici, un mystère pour les scientifiques.

Dernièrement, Yuri Shprits de GFZ et l’Université de Potsdam ont réalisé une étude systématique sur l’environnement des vagues de Jupiter à partir des données extraites de la sonde spatiale Galileo Probe. En examinant les résultats, ils ont découvert que la puissance des ondes de chorus est un million de fois plus intense près de la lune jovienne de Ganymède.

Espace

Elle serait également cent fois plus intense près de la lune que la moyenne autour d’autres planètes de notre système solaire. Les résultats de la nouvelle étude ont été publiés dans la revue Nature Communications.

Une observation surprenante et intrigante

Notons que le champ magnétique de Jupiter est le plus immense du système solaire. Il est approximativement vingt mille fois plus puissant que celui de la Terre. À la différence de la planète bleue, Ganymède orbite à l’intérieur du champ magnétique géant de Jupiter. Ce serait une des causes qui alimentent les vagues.

« C’est une observation vraiment surprenante et intrigante montrant qu’une lune avec un champ magnétique peut créer une telle intensification du pouvoir des vagues », a souligné le professeur Yuri Shprits de GFZ / Université de Potsdam.

« Les ondes de chorus ont été détectées dans l’espace autour de la Terre, mais elles sont loin d’être aussi fortes que celles de Jupiter », explique le professeur Richard Horne du British Antarctic Survey, co-auteur de l’étude. « Même si une petite partie de ces ondes échappe au voisinage immédiat de Ganymède, elles seront capables d’accélérer les particules à de très hautes énergies et de produire des électrons très rapides à l’intérieur du champ magnétique de Jupiter. »

Un chant d’oiseaux chantant à l’aube

Ces ondes électromagnétiques peuvent causer des lumières polaires au-dessus de la Terre et endommager des vaisseaux spatiaux. Convertis en sons, elles ressemblent à des chants d’oiseaux chantant à l’aube.

L’observation de ces ondes pourrait permettre la compréhension des processus d’accélération et de perte autour des planètes du système solaire. Elle pourrait également permettre de vérifier si les éxoplanètes ont des champs magnétiques.

Mots-clés astronomieganymede