Clicky

General Electric veut connecter… un volcan

General Electric a fait pas mal de chemin depuis sa création en 1892. La multinationale compte en effet pas moins de trente-six filiales réparties dans 140 pays différents et elle ne se limite plus au secteur de l’énergie. Non, elle est aussi présente dans le domaine du transport ou même sur le marché de la télévision. Oui, et elle souhaite désormais passer à la vitesse supérieure en créant le tout premier volcan connecté de toute l’histoire de l’humanité.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais les objets connectés se portent bien. Si les montres intelligentes ont toujours un peu de mal à s’imposer sur le marché, les coachs électroniques ont le vent en poupe et il en va de même pour tous les équipements en lien avec le secteur de la domotique.

Volcan Massaya

Le volcan Massaya sera peut-être bientôt connecté au reste du monde.

Les villes ont aussi beaucoup investi sur ces technologies dernièrement afin de rendre leurs rues à la fois plus sûres et plus intelligentes.

General Electric souhaite déployer des capteurs autour du volcan Masaya

General Electric s’intéresse aussi à la chose et la firme souhaite apporter sa pierre à l’édifice en connectant un volcan situé au Nicaragua, à proximité de la capitale du pays : le volcan Masaya.

Le volcan en question se situe à proximité de Nindiri et de Masaya. Des dizaines de milliers de personnes vivent donc dans la région. Il se trouve dans une gigantesque caldeira regroupant des lacs, des cratères et plusieurs champs de lave. Contrairement à la plupart de ses petits camarades, ce volcan est encore actif et il a même donné naissance à un petit lac de lave situé au fond de son cratère.

La dernière éruption remonte au 11 décembre 2015.

General Electric s’est donc rapproché de l’état de Nicaragua afin d’obtenir l’autorisation de déployer plusieurs capteurs sur place. Pour se faire, l’entreprise a demandé de l’aide à Sam Cossman, un explorateur habitué de ce genre d’expériences inédites. Ce dernier s’est en effet illustré à de multiples reprises par le passé et il a ainsi tourné plusieurs courts-métrages dans des volcans actifs.

Ces capteurs permettront aux volcanologues de surveiller le volcan

Si General Electric s’est lancé dans cette aventure, ce n’est pas uniquement pour la beauté du geste. En réalité, ces capteurs vont surtout permettre aux volcanologues de surveiller l’activité du volcan et de mieux comprendre son fonctionnement afin de pouvoir prédire les prochaines éruptions.

Maintenant, il faut avouer que cette initiative est tout de même très impressionnante. Connecter un volcan n’est pas chose aisée. Les capteurs déployés sur place devront effectivement être en mesure de résister à des températures extrêmes.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.