Gérer facilement les permissions des applications tierces pour Twitter, Facebook et les autres

La grande force des services Web 2.0, ce sont les fonctionnalités qu’ils proposent bien sûr, mais pas seulement. Non, parce que si un outil comme Dropbox marche fort auprès des internautes, c’est aussi grâce à tous les services qui se sont développés autour et qui exploitent ainsi son API. Nous sommes ainsi très nombreux à profiter des applications tierces pour ajouter des fonctions à nos services préférés et c’est super même si ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Or justement, grâce Visit My Permissions, vous allez pouvoir gérer très facilement toutes les permissions des applications tierces pour Twitter, Facebook, LinkedIn, Dropbox, Instagram et tous les autres.

Gérer facilement les permissions des applications tierces pour Twitter, Facebook et les autres

D’un certain sens, on pourrait dire que Visit My Permissions fonctionne sur le même principe que Bliss Control. Alors même que ce dernier vous présente sur une page tous les liens pointant vers certaines pages de configuration de vos réseaux sociaux, Visit My Permissions fait exactement la même chose mais pour les permissions données aux applications tierces. Concrètement, donc, lorsqu’on arrive sur la page du service, on va trouver plusieurs boutons représentant les logos de certains des réseaux sociaux les plus en vogue du moment. Si on clique sur la vignette de Facebook, par exemple, on sera automatiquement redirigé vers un nouvel onglet indexant toutes les permissions des applications tierces que nous avons installées sur notre compte. En quelques clics, on pourra donc savoir avec précision quelles sont les applications accédant aux données de notre compte et les désactiver ensuite dans la foulée si le coeur nous en dit.

Visit My Permissions ne s’arrête cependant par là. Le service propose effectivement aux internautes de s’inscrire à une newsletter mensuelle afin de leur rappeler de bien vérifier les autorisations de toutes ces applications gravitant autour de leurs outils préférés. Un bon moyen pour penser à faire le ménage sur nos différents comptes.

Et autant le dire, parfois, on a de vraies surprises. Et ça peut même devenir un poil flippant parce que ce service nous permet finalement de nous rendre compte qu’on accepte peut-être parfois un peu trop de choses. Remarquez, moi, j’ai une excuse toute trouvée : je tiens un blog donc je suis bien obligé de tester tous les outils dont je parle…

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Twitter : une mise à jour pour iOS et Android

    Twitter : une mise à jour pour iOS et Android

    Si vous utilisez l’application officielle de Twitter pour rester en contact avec vos followers depuis votre mobile, alors vous devez savoir qu’une mise à jour vient tout juste d’être déployée. Une mise à jour qui ne révolutionne pas le genre et qui s’avère nettement moins bluffante que la dernière mais qui apporte tout de même pas mal de petites nouveautés assez sympathique comme le « slide » sur les tweets ou encore l’arrivée du copier / coller. Oui, et il est même question d’une jolie alerte qui s’affiche lorsque Twitter cherche à accéder à notre carnet d’adresses….

  • Google Android 4.2 : déjà en place sur certains terminaux

    Google Android 4.2 : déjà en place sur certains terminaux

    Si tout se passe bien et si les dernières rumeurs en date disent vrai, Google ne devrait pas tarder à lancer une mise à jour pour sa plateforme mobile. Mise à jour qui devrait prendre le numéro de version 4.2 et qui serait en outre accompagnée de plusieurs Nexus et donc de plusieurs smartphone construits en partenariat avec des firmes comme Samsung, HTC ou LG. Intéressant, mais il y mieux encore puisqu’en épluchant leurs statistiques Google Analytics, les gars de Android Authority ont eu la surprise de se rendre compte que Google Android 4.2 était…

  • Google fait un pas de plus vers la censure

    The Pirate Bay est disponible au téléchargement, et il ne pèse que 90 Mo

    The Pirate Bay, c’est terminé. Après un procès qui aura duré plusieurs années, ses fondateurs vont finalement avoir droit à un peu de prison ferme et le site va bientôt cesser de diffuser des torrents. C’est un coup dur, surtout après la fermeture de Megaupload, mais sachez tout de même que la Baie des Pirates va désormais se concentrer sur les liens de type magnets. Et justement, histoire de tourner la page, un gentil bidouilleur a décidé de récupérer tous les liens torrents du service pour les coller dans une archive qui pèse 90 Mo…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -