Gmail améliore son filtre antispam

Gmail est utilisé par des millions de personnes à travers le monde et il est même un des webmails les plus populaires du marché. Et en même temps, c’est mérité car il est extrêmement efficace. Google est d’ailleurs en train de préparer une mise à jour de son filtre antispam, avec un soupçon d’intelligence artificielle dedans.

Selon les derniers chiffres en date, alors plus de 144 milliards de courriers électroniques seraient échangés chaque jour. Incroyable, non ? Certes et encore plus lorsqu’on sait que nous sommes très exactement 7,125 milliards de personnes à vivre sur cette planète.

Antispam Gmail

Google a prévu de déployer une nouvelle version de l’antispam de Gmail.

Mine de rien, cela représente tout de même 20 emails par personne et par jour, hein.

Gmail souhaite limiter les faux positifs en s’appuyant sur des réseaux neuronaux

Certes, mais il est important de signaler que tous ces courriers ne sont pas nécessairement envoyés par des personnes faites de chair et de sang. En réalité, plus de 68% des mails envoyés seraient de simples spams vous proposant d’enlarger certaines parties de votre anatomie ou plus si affinités.

Face à ce phénomène, la plupart des entreprises présentes sur le secteur ont mis en place des outils capables de distinguer le bon grain de l’ivraie. Gmail ne déroge évidemment pas à la règle et son antispam s’avère même très efficace la plupart du temps.

Certes, mais son éditeur ne souhaite pas s’endormir sur ses lauriers pour autant et il est ainsi en train de travailler sur un nouveau système complètement révolutionnaire. Et ce n’est même rien de le dire car il envisage d’introduire de l’intelligence artificielle dans l’outil, en s’appuyant sur ce qu’il décrit lui-même comme des réseaux neuronaux.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’idée, ce n’est pas vraiment de rendre le filtre plus efficace. Non, Google a surtout pour objectif de limiter ou de réduire les faux positifs.

La firme n’a donné aucun détail technique pour le moment, mais elle a précisé qu’elle comptait aussi prendre en compte les habitudes de chaque utilisateur. A ses yeux, la notion de spam diffère effectivement d’un internaute à un autre.

En marge, elle a aussi profité de l’occasion pour lever le voile sur un nouvel outil pensé pour tous ceux qui organisent régulièrement des campagnes de mailing : Postmaster Tools. Il devrait d’ailleurs intéresser pas mal de monde car il sera capable d’analyser les erreurs de délivrance, mais aussi de faire remonter les rapports de spam.

Si vous voulez en savoir plus sur ce nouveau service, vous pouvez suivre ce lien.

Via

Mots-clés gmailgoogleweb