God of War réalise le plus gros démarrage pour une exclusivité PS4

Kratos n’est pas du genre à se faire discret et cette réputation se confirme. Sony vient de dévoiler les premiers chiffres concernant les ventes de sa dernière exclusivité PlayStation et les nouvelles sont bonnes, très bonnes même, puisque God of War cuvée 2018 a réussi à éclater les compteurs dès ses trois premiers jours de commercialisation.

On apprend ainsi que le titre réalise le plus gros lancement pour une exclusivité PlayStation 4, avec 3,1 millions d’unités écoulées en tout juste trois petites journées sur le marché. Pour info, c’est plus que les deux plus gros démarrages d’exclus PS4 jusqu’ici. Uncharted 4 avait ainsi réussi à se vendre à 2,7 millions d’exemplaires, toujours sur trois jours, tandis que Horizon Zero Dawn s’était pour sa part distribué à hauteur de 2,6 millions de copies.

God of War a cassé la baraque. En tout juste trois jours de commercialisation, le jeu de Sony Santa Monica est parvenu à s’écouler à pas moins de 3,1 millions d’exemplaires.

La performance aura certainement de quoi faire pleurer de nouveau Cory Barlog (le Creative Director de God of War), qui s’était laissé aller à l’émotion il y a quelques semaines en consultant les (excellentes) notes recueillies par son jeu sur Metacritic. Au-delà d’un colossal succès d’estime, le titre de Sony Santa Monica, s’impose donc d’ores et déjà comme un succès commercial tout ce qu’il y a de plus notable.

Sony vs Microsoft : quand une politique rayonne et que l’autre suffoque

La grande force de Sony est de profiter d’un catalogue étendu d’exclusivités. Des exclus PlayStation qui – la plupart du temps – tabassent tant en termes de qualité que sur le plan commercial ; et qui prouvent que les titres multi-plateformes ne sont pas les seuls à pouvoir se faire une place au soleil.

De quoi plonger une fois de plus le nez de Microsoft dans sa propre morve. La firme de Redmond n’aura pas su développer d’exclusivités fortes sur cette génération de machine et aura même laissé dans un coin certaines licences prometteuses. On pensera notamment à Fable ou Alan Wake, dont on entend plus parler depuis des années sinon au travers de lointaines rumeurs et de déclarations plus ou moins fumeuses.

Avec God of War, Sony aura réussi à revitaliser une franchise qui piquait du nez sans pour autant céder aux sirènes faciles du reboot. Et si Microsoft en prenait de la graine ?

Mots-clés God of Warps4sony