GoodReads, un réseau social pour les amateurs de livres

Les livres vous passionnent ? Vous aimeriez pouvoir échanger et partager avec d’autres bibliophiles et découvrir de nouvelles oeuvres ? Très bien, alors sachez que GoodReads est fait pour vous. Ce service, ou plutôt ce réseau social, va effectivement vous offrir l’opportunité de rencontrer virtuellement des amoureux du livre venant des quatre coins du globe. Mieux, il vous permettra même de gérer votre collection personnelle et de découvrir de nouvelles oeuvres. Le tout dans une interface claire, agréable à utiliser et profitant en outre d’une très bonne ergonomie. Bref, GoodReads n’a que des qualités et c’est précisément pour cette raison qu’on en parle.

Avant d’aller plus loin, il faut tout-de-même préciser que GoodReads est un service américain et qu’il n’existe malheureusement pas encore de version française. C’est d’autant plus regrettable que ce dernier est vraiment très complet. Du coup, essayez le même si vous n’êtes pas super à l’aise avec la langue de Peter Petrelli, il mérite amplement l’effort.

GoodReads : la page d'accueil

La page d’accueil de GoodReads reprend un fil d’actualité centralisant toute l’activité de vos amis.

L’inscription et l’assistant

Pour profiter de toutes les fonctionnalités de GoodReads, il faudra bien évidemment passer par l’habituelle inscription. S’il sera possible de remplir à la main le formulaire qui va bien, l’internaute pourra également s’identifier sur le service à l’aide de son compte Google, Twitter ou Facebook. Oui, les trois services sont supportés et c’est quand même très pratique pour éviter de perdre du temps.

Une fois que c’est fait, GoodReads va automatiquement démarrer un assistant qui nous permettra de trouver nos premiers amis virtuels – en s’appuyant sur nos contacts Gmail ou même sur nos amis Facebook – et, surtout, de commencer à gérer nos collections. L’idée est assez simple puisqu’on devra tout bonnement commencer par indiquer nos genres littéraires préférés et on enchainera ensuite en notant les livres qu’on a lu. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette étape est très importante puisque c’est grâce à ça que le service sera capable, ensuite, de nous faire des recommandations.

La dernière étape de l’assistant consiste à inviter des amis supplémentaires, et à assurer en même temps la promotion du service, en balançant des messages sur les réseaux sociaux que l’on fréquente. Il est bien évidemment possible de ne rien en faire.

GoodReads : l'ajout d'amis

Sur GoodReads, on peut ajouter facilement des amis en provenance de Facebook et autres.

L’utilisation

GoodReads ne se contente pas de mettre en relation les internautes, en réalité le service va un peu plus loin et il propose un certain nombre de fonctionnalités réparties en plusieurs modules. Des modules mis en avant en haut de la page, au travers d’une série de boutons dédiés :

  • Home : C’est la page d’accueil du service, celle-là même qui affichera la timeline centralisant toutes l’activité de nos amis. A droite, dans une barre latérale, on trouvera également plusieurs zones qui nous permettront de savoir où nous en sommes de nos lectures et qui nous permettra, en plus, de nous lancer des objectifs. Plus bas, nous aurons également un accès direct à nos étagères, à la « quote of the day » et à d’autres éléments.
  • My Books : Sans aucune surprise, c’est ici que nous retrouverons la liste de tous les livres que nous avons lu. Chaque livre apparaît sur une ligne qui contient plusieurs informations, en un clin d’oeil on peut donc connaître le titre du volume, son auteur, la note moyenne qu’il a obtenu, la note qu’on lui a affecté et d’autres détails supplémentaires. Sur la gauche, nous aurons une barre latérale qui nous permettra de filtrer nos livres en fonction de plusieurs critères et nous aurons aussi la possibilité de créer des étagères virtuelles pour mieux nous organiser.
  • Groups : Voici l’une des fonctionnalités les plus intéressantes du service. Et pour cause puisque ce dernier va nous permettre de créer ou de rejoindre tous les groupes de notre choix, et donc de faire la rencontre d’autres passionnés. Notons d’ailleurs qu’il existe plusieurs milliers de groupes et il est donc fort possible que vous trouviez votre bonheur dans le lot.
  • Recommendations : Là encore, il s’agit d’un module très utile et qui devrait faire la joie de tous les bibliophiles. En effet, ce dernier va tout simplement se baser sur votre liste de lecture, et sur les notes que vous avez attribuées aux différents ouvrages qui la constituent, pour vous faire des recommandations et donc pour remonter des livres susceptibles de vous plaire.
  • Explore : Ce module est uniquement dédié à vous informer des dernières sorties et des dernières actualités entourant l’univers du livre. Très pratique pour ceux qui souhaitent se mettre à la page, donc.

Comme vous pouvez le constater, GoodReads propose pas mal de fonctionnalités. Notez d’ailleurs que la liste n’est pas exhaustive puisque je n’ai pas parlé de la messagerie interne ou encore des notifications.

GoodReads : la sélection de nos genres littéraires préférés

A l’inscription, GoodReads nous demandera de sélectionner nos genres littéraires préférés.

En conclusion

En toute franchise, GoodReads est vraiment une très bonne surprise. Un service aussi simple, ergonomique, complet et connecté, c’est plutôt rare. Alors bien sûr, si vous n’aimez pas lire, il ne devrait pas vous être utile à grand chose. Toutefois, si vous vous passionnez pour la littérature, pour la bande dessinée et pour tous les genres qui en découlent (manga, comics, etc), alors je pense que cet outil devrait vous rendre de fiers services. La seule chose qu’on espère, évidemment, c’est qu’il finira par être traduit en français.

Ah, et pendant que j’y suis, il faut savoir que GoodReads est également disponible sur smartphone et tablette, même qu’il propose exactement le même genre de fonctionnalités et vous pourrez donc retrouver toute la richesse du service directement sur votre terminal nomade. Cool, non ?

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Instagram : une nouvelle version sur le web

    Instagram : une nouvelle version sur le web

    Si vous passez votre vie sur Instagram et que vous en connaissez les moindres secrets, alors vous devez savoir qu’il est parfaitement possible de générer une adresse pour chaque photo que vous souhaitez partager. Une adresse qu’il est ensuite possible d’ouvrir dans n’importe quel navigateur et qui ne nécessitent donc pas l’utilisation de l’application mobile. Plutôt pratique, c’est un fait, surtout qu’une mise à jour vient de sortir et qu’elle va vous permettre de faire pas mal de choses comme de laisser un commentaire ou encore d’ajouter la photo en question à vos coups de…

  • Orange se paye Dailymotion

    Orange se paye Dailymotion

    L’information business du jour, c’est sans doute celle-ci. Jusqu’à présent et depuis l’année dernière, Orange détenait 49 % des parts de Dailymotion. Or l’opérateur a finalement décidé d’investir un peu plus d’argent dans la plateforme de diffusion de vidéo en achetant les 51 % restants. D’ici l’année prochaine, donc, Orange va racheter l’intégralité de Dailymotion et nul doute que ce dernier risque de profiter très rapidement de ce rachat, tant en terme de régie publicitaire que d’infrastructure réseau. De quoi faire de l’ombre à YouTube ? Cela fait maintenant plusieurs mois que les deux sociétés…

  • Google Music Labs

    Google Music Labs

    Voilà une nouvelle qui ne manquera sans doute pas d’intéresser tous ceux qui ont la chance de pouvoir utiliser Google Music au quotidien. C’est d’ailleurs mon cas. Car en effet, les amis, Google vient tout juste de déployer une nouvelle fonctionnalité sur son service d’écoute musicale en streaming, une fonctionnalité qui va tout simplement lui permettre de profiter des Labs et donc de fonctions expérimentales. Exactement comme pour Gmail ou Google Maps, en effet. Et même si ces fonctions expérimentales se comptent pour le moment sur les doigts de la main, c’est quand même une…


  • http://twitter.com/f1oren Florent Bouckenooghe

    Les applis mobiles sont même (quasi indispensables) car elles permettent de scanner les codes barres des livres. Il faut aussi préciser que même si l’interface est en anglais on y trouve les livres en français et qu’il est possible d’ajouter des ouvrages manquants.

    En résumé c’est le LastFM de la littérature

  • acortile

    Pour les francophones je recommande Babelio, la base de données de livres en français est beaucoup plus complète et la communauté de lecteurs plus dynamique en français

  • سهام

    Merci pour ce post m’a aidé dans la recherche française

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -