Clicky

Google a balancé un pédophile

Google a-t-il le droit de fouiner dans vos courriers électroniques privés ? Oui, et c’est explicitement mentionné dans les conditions d’utilisation de Gmail. Enfin depuis le début de l’année. Toujours est-il que la firme vient de frapper très fort en dénonçant un texan. Pourquoi ? Parce qu’il avait des photos pédopornographiques dans sa boîte.

Si l’on en croit la police de Houston, alors ce ne sont pas moins de trois photos qui auraient été trouvées dans sa boite. Face à cette découverte, Google aurait décidé de contacter la police. La suite de l’histoire est plutôt commune.

Justice Google

La police a effectivement ouvert une enquête et elle s’est rendue compte que l’homme en question avait déjà été condamné pour des faits analogues en 1994. Elle a alors demandé et obtenu un mandat de perquisition. Après avoir fouillé sur l’ordinateur et les différents terminaux du suspect, elle a trouvé d’autres contenus du même type, et procédé à son arrestation.

Le père qui sommeille en moi ne peut que se réjouir de cette jolie histoire. Après tout, quoi de plus naturel que de mettre un pédophile présumé sous les verrous ? Toutefois, elle soulève aussi un certain nombre de questions.

Google a évidemment tenu à s’expliquer sur les raisons qui l’ont poussé à dénoncer cet utilisateur. La firme a ainsi rappelé qu’elle luttait depuis plusieurs années contre les réseaux pédophiles. Pour parvenir à ses fins et pour éradiquer ces contenus de son index, elle a développé des algorithmes d’analyse spécifiques capables d’identifier les images et les vidéos de ce type. Avec une technologie spécifique permettant de trouver les autres versions de ces fichiers à travers le réseau des réseaux.

Ce sont justement ces outils qui lui ont permis de mettre le doigt sur ces trois images.

Google a-t-il eu raison de procéder de la sorte ? Il est difficile d’être contre le fait de mettre des prédateurs sexuels en prison, mais il ne faut pas non plus oublier qu’aucun algorithme n’est parfait. Et c’est précisément pour cette raison qu’il est important de rester vigilant, tout en s’assurant que la justice puisse faire son travail dans les meilleures conditions possibles.

Via