Google a commencé à envoyer les invitations pour le Project Stream

Google travaille actuellement avec Ubisoft sur l’adaptation du tout dernier Assassin’s Creed à sa nouvelle plateforme en streaming, Project Stream.

Fraîchement annoncée, cette dernière se trouve actuellement en phase de bêta et Google vient précisément d’envoyer les premières invitations aux utilisateurs et aux utilisatrices qui auront l’insigne honneur de participer aux premiers essais de la plateforme.

À l’origine, ces invitations étaient censées partir le 5 octobre, mais Google a eu besoin d’un peu plus de temps. Les premières  invitations ont donc été reçues par mail un peu plus tôt dans la semaine.

Project Stream : les premières invitations sont de sortie

D’une manière générale, Project Stream permettra aux gamers de jouer à des jeux vidéo de haut standing directement sur le navigateur Chrome.

Lors de l’annonce de Google, la firme a lourdement insisté sur le fait que le nombre de places disponibles pour participer aux premiers essais de la plateforme sera limité.

D’autres conditions sont également requises pour pouvoir utiliser la plateforme. Google a expliqué que Project Stream ne pouvait fonctionner qu’avec une connexion offrant un débit minimum de 25 mégabits par seconde. Pour l’instant, il est également obligatoire d’avoir plus de 17 ans et d’habiter aux États-Unis pour pouvoir accéder à la plateforme.

Aucun lancement à l’échelle européenne n’a été mentionné par l’entreprise.

L’ambition de Google avec Project Stream

Project Stream a été la cible de vives rumeurs, des rumeurs remontant au début de l’année. L’annonce n’a donc pas surpris.

Le secteur du cloud gaming est en effet en plein essor et il est donc logique qu’une entreprise de la trempe de Google s’y intéresse. Elle n’est d’ailleurs pas la seule à le faire. Sony a multiplié les investissements ces dernières années afin de développer PlayStation Now et Microsoft prépare lui aussi une plateforme similaire. Plateforme dont le lancement serait plus ou moins programmé pour l’année prochaine.

Toutefois, la mise en place de tels services représente de nombreux défis et Google avait ainsi indiqué lors de l’annonce :

« L’idée de diffuser un contenu riche en graphismes qui nécessite une interaction quasi instantanée entre le contrôleur de jeu et les graphiques à l’écran pose un certain nombre de défis.

Le streaming de jeux de haute qualité nécessite une latence mesurée en millisecondes sans dégradation graphique. »