Google a embauché un expert en processeurs d’Apple

Google a récemment recruté un nouvel ingénieur et plus précisément un spécialiste en semi-conducteurs. Il a passé plusieurs années chez Apple après avoir été victime d’un plan social chez AMD.

John Bruno, c’est le nom de cet ingénieur, a été recruté par Apple en 2012 suite à un plan social lancé chez AMD. L’homme dispose d’une solide expérience et il a ainsi travaillé à la fois sur les CPU et les GPU de l’entreprise américaine.

android-googleassistant

Chez Apple, Bruno occupait le poste d’architecte système et il a contribué à plusieurs projets internes en lien avec les puces mobiles du californien.

Google a débauché un ingénieur d’Apple

Google l’a embauché sur un poste identique et l’ingénieur sera donc amené à travailler sur les différents projets de l’entreprise, des projets en lien avec le secteur des semi-conducteurs.

Son profil LinkedIn ne donne malheureusement pas de détails et il n’évoque ainsi pas ses missions.

Ce n’est cependant pas la première fois que Google procède à un tel recrutement et l’entreprise a ainsi constitué une équipe composée de plusieurs experts de renommée mondiale au cours de ces derniers mois. D’après plusieurs sources, le géant américain aurait effectivement l’intention de développer ses propres puces dans un avenir proche.

Google a d’ailleurs fait un pas dans cette direction avec le Pixel 2 et le Pixel 2 XL. Si ces deux terminaux sont animés par un SoC de Qualcomm, ils embarquent aussi une puce dédiée au traitement d’image, le fameux Pixel Visual Core.

Google travaillerait sur son propre SoC

Grâce à cette puce, le Pixel 2 et le Pixel 2 XL sont capables d’analyser les prises de vue réalisées par l’utilisateur afin d’améliorer leur rendu, en travaillant notamment sur l’exposition et la dynamique.

Google a d’ailleurs évoqué ses possibilités en long et en large dans un article datant du mois d’octobre, un article donnant de nombreux exemples concrets des possibilités offertes par cette puce.

Fort de ce succès, Google pourrait donc être tenté d’aller encore plus loin en développant ses propres processeurs. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de tous ces recrutements.

Mots-clés google