Clicky

Google a racheté une start-up anglaise spécialisée dans le son

Avoir un smartphone dénué de haut-parleurs. Voilà une idée qui parait séduisante à condition que l’on puisse quand même avoir du son sur nos mobiles. Pour y parvenir, Google pourrait bien avoir trouvé la poule aux œufs d’or. Elle s’appelle Redux et il s’agit d’une start-up britannique qui a été rachetée en douce par la firme de Mountain View au cours du mois de décembre.

C’est en tout cas ce que relève Bloomberg dans un papier publié ce jour même. On y apprend que Google a fait l’acquisition de la société anglaise en passant par une de ses filiales basée en Irlande – et ce pour gagner en discrétion. Bien évidemment, tout le monde a une pensée pour les prochains Google Pixel, qui pourraient profiter des technologies développées par Redux.

Google a discrètement racheté la start-up anglaise Redux, qui travaille notamment à se débarrasser des haut-parleurs qui encombrent nos smartphones…

Le fait d’armes de Redux ? Avoir développé une technologie capable de « transformer » un écran en speaker. On grossit un peu le trait, bien sûr, mais c’est au fond l’idée qui se cache derrière les travaux principaux de l’entreprise implantée à Cambridge. Une boîte qui avait tout de même, au moment du rachat, un catalogue de 178 brevets déposés.

Vers des Google Pixel et Pixel XL sans enceintes apparentes ?

« Redux développe des technologies permettant de se dispenser des petits haut-parleurs intégrés aux mobiles, et de libérer ainsi de l’espace pour la batterie et autres composants » indiquait la société sur son site web avant de devenir une filiale de Google.

On imagine donc sans mal ce que pourrait faire le géant américain de ces compétences, notamment sur ses prochains mobiles maison, les futures versions des Pixel et Pixel XL. Bloomberg évoque notamment la possibilité d’un smartphone disposant d’un son de meilleure qualité sans que des haut-parleurs ne soient présents au-dessus et en dessous de l’écran.

Autre piste, celle d’un retour haptique. Redux aurait également sous la main une technologie permettant de créer une sensation de toucher particulière sur une surface plane comme celle d’une dalle de smartphone. On peut enfin penser que les batteries profiteraient effectivement de l’espace gagné au niveau interne pour être plus grosses et donc plus endurantes.

Il faudra évidemment attendre un peu pour savoir comment Google compte utiliser les technologies acquises, mais il est clair que ce rachat est tout ce qu’il y a de plus intéressant technologiquement parlant.

Mots-clés googlesonstart-up

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.