Google adapte désormais d’office sa traduction aux genres masculins et féminins

Google renchérit dans sa lutte contre les préjugés de genre, cette fois au moyen de son outil de traduction. Après les changements apportés au système de réponses automatiques de Gmail, le géant de Mountain View s’attaque à son utilitaire de traduction en lui permettant de proposer – le cas échéant, en fonction des langues traduites et des contextes -, deux variantes d’une même traduction, renvoyant à la fois aux pronoms féminins et masculins. Au travers de cette nouveauté, Google espère gommer petit à petit la partialité de ses systèmes dopés à l’IA, régulièrement critiqués pour leur faculté à faire primer le genre masculin dans certaines réponses ou traductions.

Dans une volonté inclusive à l’égard des personnes ne se reconnaissant ni dans les pronoms féminins, ni dans leurs pendants masculins, le groupe californien chercherait en outre à intégrer à ses différentes IA des propositions non genrées, apprend-on de The Verge.

Dans un souci d’équité et pour ne froisser personne, Google proposera désormais deux versions d’une même traduction : une féminine, l’autre masculine.

Jusqu’à présent, Google Traduction n’autorisait qu’une seule traduction et optait – maladroitement – pour le genre masculin ou féminin en fonction des cas. Ainsi, dans le cadre d’une phrase recelant la notion de force ou le mot « docteur », le service de traduction obliquait vers une proposition masculine ; tandis que la notion de beauté, par exemple, renvoyait régulièrement à des pronoms féminins. Ces stéréotypes devraient peu à peu disparaître des différents services de Google.

Une rectification qui ne concerne pour l’heure que la version navigateur de Google Trad

De manière concrète, comme présenté en images ci-dessous, Google Traduction proposera pour une seule phrase à traduire, une solution masculine, l’autre féminine, et ce de manière simultanée. À l’heure actuelle, les traductions spécifiques aux genres ne sont accessibles qu’à certaines langues et pour un seul mot traduit de l’anglais vers les langues romanes (français, italien, portugais, espagnol), précise The Verge. D’après le média, seules les traductions du turc vers l’anglais permettent pour l’instant de traduire des phrases complètes en adoptant – comme en exemple -, les deux propositions, masculines et féminines. Bien entendu, la chose devrait se généraliser à l’avenir.

On apprend enfin que, pour le moment, cette nouvelle fonctionnalité n’est accessible que sur navigateur (comme Google Chrome ou Firefox). Google prévoirait cependant de l’étendre aux applications iOS et Android de Google Translate… et à plus de langues.