Google Analytics : trois vidéos pour éviter les mauvaises pratiques

Google Analytics est utilisé par des millions de personnes à travers le monde. Blogueurs, journalistes, amateurs, passionnés, commerçants, commerciaux, c’est un outil qui touche tout le monde et c’est précisément ce qui en fait un incontournable. Mais voilà, le truc, c’est qu’on ne l’utilise pas forcément toujours de la bonne manière et Google a justement décidé de mettre ce point en exergue dans une série de trois vidéos parodiques et qui mettent en relief les mauvaises pratiques du web. Idéal pour se marrer un bon coup, bien sûr, mais aussi pour apprendre deux ou trois petites choses sur l’optimisation de vos pages.

Avec ces trois vidéos, Google s’attaque également à trois sujets : la recherche interne aux sites,  les landing pages et le paiement en ligne. A chaque fois, la scène se passe dans une superette et c’est franchement très bien joué. Attention par contre parce que ces trois vidéos nécessitent une bonne compréhension de l’anglais technique. Si vous ne parlez pas la langue de Shakespeare et si vous n’y connaissez absolument rien en web, alors il vaudra mieux passer votre chemin.

Google Analytics : trois vidéos pour éviter les mauvaises pratiques

Trois vidéos pour éviter les mauvaises pratiques sur le web.

Le truc assez intéressant, avec ces vidéos, c’est qu’elles nous permettent de visualiser ce que les mauvaises pratiques du web donneraient dans la vraie vie. Parce que bon, sur un site, on ne se rend pas forcément toujours bien compte de l’impact qu’elles peuvent avoir. Là, au moins, les choses sont claires et si vous souhaitez vous lancer dans l’e-commerce, alors autant dire que ces trois parodies vous seront indispensables. D’ailleurs, pour en savoir plus et pour choper plein de bonnes ressources, vous pouvez aller fouiner sur l’article publié sur le blog de Google Analytics. A la toute fin, vous trouverez effectivement une série de liens qui devraient vous permettre d’en apprendre un peu plus sur les différents points évoqués dans ces trois vidéos.

Et en ce qui me concerne, j’espère franchement que Google ne va pas en rester là et que d’autres vidéos du même type suivront dans la foulée.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Adobe & Behance

    Behance appartient maintenant à Adobe

    Adobe et Behance marcheront désormais main dans la main. Le spécialiste des logiciels créatifs a effectivement décidé de se lancer sur le secteur des réseaux sociaux en acquérant l’un des services les plus prisés des artistes du numérique. Rassurez-vous cependant car Behance ne tirera pas sa révérence, bien au contraire. En réalité, Adobe a décidé de ne pas toucher à l’équipe en charge de la plateforme, cette dernière devrait donc continuer à travailler sur son service comme elle l’a toujours fait. Merveilleux, bien sûr, mais il ne faut pas non plus se méprendre : si…

  • From Dust : un Populous-like dans Google Chrome

    From Dust : un Populous-like dans Google Chrome

    Si vous aussi vous aviez passé des heures, des jours et même des semaines ou des mois entiers devant Populous à tenter de hisser votre civilisation vers le haut, alors vous risquez d’apprécier From Dust. Logique, puisque ce dernier repose exactement sur le même concept et met ainsi le joueur dans la peau… d’un dieu. Tranquille, quoi. Yep, et le meilleur reste à venir car s’il est possible de trouver le titre sur le Xbox Live, sur le PSN ou même sur PC, on peut aussi en profiter directement sur Google Chrome à condition d’avoir…

  • Google impose Google+ à tous ses nouveaux utilisateurs

    Google impose Google+ à tous ses nouveaux utilisateurs

    Sur le marché des réseaux sociaux, il n’y a qu’un seul chiffre qui a vraiment de l’importance. Lequel ? Le nombre de membres, bien évidemment. Et peu importe que ces derniers soient actifs ou non, ce qu’il faut, c’est avoir au moins six zéros à son compteur, le reste n’a absolument aucune importance. Google l’a bien compris et c’est peut-être pour cette raison que la firme a décidé d’imposer Google+ à tous ses nouveaux utilisateurs, y compris à ceux qui n’ont jamais entendu parler de « social media » et qui s’en foutent comme de l’an 40….


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -