Web

Google lancera bientôt un AppStore ?

Faut bien le dire, la combinaison iPhone / AppStore a inspiré plus d’un constructeur et c’est bien normal puisque c’est grâce à cette stratégie qu’Apple est parvenu à imposer son téléphone sur le marché. Enfin, ça et la qualité indéniable de son écran capacitif, bien sûr. Enfin, toujours est-il que, d’après de récentes rumeurs, il semblerait bien que Google envisage d’en faire de même pour mettre en valeur son Google Docs ainsi que ses autres services.

Globalement, cet AppStore permettrait à Google de vendre des applications créées par des utilisateurs et visant à améliorer considérablement les principaux services de la firme (Google Docs, Google Agenda, Gmail…) en leur conférant de nouvelles fonctionnalités. Un peu comme un Google Labs public où chacun aurait la possibilité de vendre sa création comme bon lui semble. Oui, même si Google touchera bien évidemment une part des ventes, hein…

Il faut bien l’avouer, même si cette rumeur est assez intéressante, de nombreuses questions restent encore en suspend. Quand on sait que Google a pour habitude de subir des attaques d’un peu partout, on se demande bien comment la firme fera pour ouvrir ses principaux services tout en maintenant leur sécurité. N’oublions pas non plus que tous les services de la firme sont accessibles par l’intermédiaire de son compte. Et tous les services, ça fait dire Google Docs ou Google Reader, bien entendu, mais aussi et surtout Gmail et Google adSense.

Inutile de vous expliquer les conséquences que cela pourrait avoir, hein…

C’est la raison pour laquelle cette rumeur m’a laissé relativement perplexe. Si Google compte vraiment investir ce marché, autant dire qu’il aura plutôt intérêt à bien sécuriser l’ensemble et à analyser en profondeur chacune des applications proposées par les développeurs tiers. Un travail titanesque et presque inutile dans la mesure où la firme n’a pas vraiment besoin d’argent : sa régie publicitaire lui apporte déjà beaucoup sans trop d’efforts.

Bref, quoi qu’il en soit, nous en saurons plus dans les mois qui viennent…

Via WSJ